Cela fait maintenant 3 ans que je travaille en freelance et je vois de plus en plus de personnes qui décident de se lancer dans cette aventure. Si vous faites partie de ces personnes, voici les conseils que je peux vous donner afin de vous lancer dans les meilleures conditions possibles.

Pourquoi devenir freelance ?

Devenir freelance doit avant tout être une volonté plutôt qu’un choix par défaut faute de trouver un contrat en salarié ou par manque de règlementation dans un domaine (coursier à vélo, chauffeur Uber, etc). Il possible de devenir freelance directement à la suite de ses études, pour quitter le monde du salariat ou tout simplement à la suite d’une reconversion.

Travailler en freelance offre de nombreux avantages, notamment en raison de la flexibilité qui vous est offerte :

  • Vous pouvez vous organiser comme vous le souhaitez avec les horaires qui vous conviennent.
  • Vous choisissez les projets sur lesquels vous voulez travailler.
  • Vous pouvez gagner bien plus qu’en étant salarié
  • Il existe de nombreux domaines de Freelance où un simple ordinateur et une connexion Internet peuvent suffire à travailler.
  • Il est donc tout à faire possible de travailler de chez soit ou depuis n’importe quel endroit ailleurs dans le monde.

Le statut de freelance n’est pas sans inconvénients et la réalité peut toutefois vite vous rattraper :

  • Vous devez savoir vous vendre et à juste prix.
  • Vous pouvez travailler beaucoup, parfois bien plus qu’en tant qu’employé.
  • La limite entre la vie professionnelle et professionnelle peut être floue.
  • Vous n’avez pas d’assurance chômage si vous vous retrouvez sans revenus.
  • Vous pouvez parfois vous sentir isolé.

Il faut garder en tête que devenir Freelance c’est devenir entrepreneur et qu’il y a donc effectivement des défis à relever. Toutefois avec suffisamment de motivation et de persévérance, vous arriverez très vite à vous adapter.

Quel statut pour travailler en freelance ?

Je vais pas m’étendre sur le sujet mais en gros, il existe quatre possibilités de statut juridique qui vous permettent d’exercer votre activité de freelance :

  • La micro-entreprise : Il s’agit de l’ancien statut d’auto-entrepreneur qui a changé de nom. La majorité des freelances se lancent en tant que micro-entreprise car les démarches se font très simplement en quelques clics sur le site officiel et les cotisations sont relativement basses. De plus les seuils de chiffre d’affaires ont doublé pour passer à 70 000 € pour les prestations de services et 170 000 € HT pour les activités commerciales.
  • L’EIRL : En optant pour l’entreprise individuelle à responsabilité limitée, il est possible de protéger son patrimoine en cas de difficultés sans avoir les contraintes légales des sociétés.
  • Les sociétés unipersonnelles : Il peut s’agir de la SASU ou de l’EURL. Ces statuts peuvent convenir lorsque le freelance à une activité qui se développe ou a beaucoup de charges. Il y a cependant des contraintes à prendre en compte (cotisations, comptabilité, coût de création, etc.)
  • Le portage salarial : Cette option vous évite de créer une entreprise et de garder les avantages d’un salarié (à condition d’avoir des missions). Une société de portage salarial s’occupe de toute votre partie administrative en échange d’une condition et vous pouvez bénéficier de la couverture sociale et de l’assurance chômage.

Les étapes pour lancer

Trouver sa spécialité

La première chose à savoir c’est que dans le monde des freelances la concurrence est rude. Pour vous démarquer, il va falloir vous trouver rapidement une spécialité qui reste bien sûr cohérente par rapport à vos compétences et votre background professionnel. Dans le domaine du marketing digital, ça peut être freelance en référencement, community manager ou expert Adwords. Si vous êtes développeur, spécialisez vous dans un langage. Plus vous serez expert dans un domaine spécifique, plus vous pourrez apporter de la valeur ajoutée et plus vous pourrez augmenter vos tarifs.

Se construire un réseau

Même si vous travaillez seul, vous vous rendrez vite compte que vous aurez besoins des autres pour développer votre activité. Il est donc important de participer régulièrement à des événements pour rencontrer d’autres entrepreneurs, même s’il ne sont pas dans la même activité que vous. Cela vous permettra de vous constituer un réseau et peut être même de trouver quelques clients. Les espaces de coworking sont également des lieux propices aux rencontres et peuvent vous éviter de rester isolé.

Apprendre à bien s’organiser

Si vous travaillez de chez vous, il peut y avoir des problèmes d’équilibre entre votre vie professionnelle et personnelle. L’idéal est de vous aménager une pièce spécifiquement pour votre activité et de vous fixer des horaires pour éviter de vous retrouver à travailler tard ou le week-end. Si nous ne pouvez pas avoir une pièce dédiée, vous pouvez encore une fois opter pour le coworking.

Trouver ses clients

Si vous aimez prospecter tant mieux. Personnellement j’ai horreur de ça et ce n’est pas la méthode la plus efficace à l’heure où tout est accessible sur le web. Travaillez plutôt votre image sur les réseaux sociaux, notamment Linkedin et Twitter. Inscrivez-vous sur les plateformes de type Malt ou Codeur. Mieux encore, capitalisez sur votre propre site web avec un bon référencement autour des mots-clés en rapport avec votre activité.

Déterminer ses tarifs

Lorsque vous décrocherez vos premières missions, vous aurez probablement des doutes si le projet que vous venez de vendre a été bien facturé. Fixez-vous un tarif journalier minimum et préparez-vous à devoir le remettre plusieurs fois en question au fur et à mesure de vos missions.  Pour compléter vos revenus, je vous conseille également de ne pas vous cantonner à la vente de vos prestations en proposant par exemples des formations en ligne ou en faisant de l’affiliation.

Soyez patient

Avoir une situation stable en tant que freelance peut demander plusieurs mois. Gardez les pieds sur terre et engagez-vous à faire de votre mieux pour chaque client et chaque projet. L’important est de se construire une vraie discipline afin d’éviter la procrastination et de rester cohérent par rapport à vos ambitions. Les résultats viendront alors naturellement et c’est seulement à ce moment que vous pourrez vraiment goûter à la liberté de la vie de freelance !

J’espère que ces conseils pourront vous être utiles afin de vous lancer dans cette aventure entrepreneuriale. Si vous avez des questions ou envie de partager vos retours d’expériences, n’hésitez pas à laisser un commentaire. 

 

 

EBOOK GRATUIT

EBOOK GRATUIT

Le référencement naturel expliqué pas à pas : 25 pages pour mettre en place votre stratégie SEO.
En savoir plus

Vous allez recevoir le livre blanc dans votre boite mail

Pin It on Pinterest

Share This