La plupart des gens pensent que le processus de développement d’un web est stressant. Pensez-vous la même chose ? Si oui, alors cet article est pour vous. En effet, avoir un processus de conception de site web solide n’est pas une promenade de santé. Mais en suivant les bonnes étapes, vous pouvez facilement produire des résultats étonnants et concevoir votre site web comme un pro !

Avoir un design web approprié résoudra plusieurs problèmes. Par exemple, il aidera les gens à comprendre le produit/service, à générer plus de liens émotionnels, à augmenter les interactions, etc. Eh bien ! Le succès de la conception d’une page web dépend totalement de la façon dont vous combinez des éléments tels que la couleur, la police, la texture, etc. Il est donc essentiel d’avoir une bonne compréhension de chacun d’eux en détail.

Ne vous inquiétez pas ! Vous êtes au bon endroit. Voici dix étapes qui vous aideront à créer un processus de conception de site web sans investir beaucoup d’efforts et de temps.

Établir les bases de son projet

La création d’un site web est un processus long et fastidieux qui doit reposer sur de solides bases. Par ailleurs, il sera nécessaire de faire des investissements parfois assez conséquents pour obtenir un résultat de qualité. Ainsi, il faudra avant tout se poser les bonnes questions.

Les propriétaires du futur site devront d’abord définir les rôles que doit jouer la plateforme. Cette dernière doit alors remplir des objectifs bien précis qui sont à déterminer afin de pouvoir réaliser les configurations adéquates. Dans cette optique, il faudra aussi établir les profils des visiteurs types souhaités. Ces données orienteront ainsi les concepteurs sur la nature des contenus à intégrer.

Par la suite, il est aussi nécessaire d’allouer un budget au projet en fonction des moyens à disposition. En outre, il est également possible d’envisager un modèle économique qui peut potentiellement générer des revenus pour compenser les dépenses. Enfin, une date de livraison devrait être fixée.

L’élaboration du cahier des charges

Un projet de site web revêt plusieurs aspects. En effet, les professionnels en charge de la conception doivent considérer la partie technique, esthétique et fonctionnelle de celui-ci. Le cahier des charges est le document qui compile toutes les caractéristiques auxquelles la future en ligne devra se conformer.

Il doit alors contenir un maximum d’informations afin d’orienter le maître d’œuvre dans son travail. Le but est d’obtenir un rendu final à la hauteur des attentes du commanditaire. Ainsi, une entreprise devra par exemple fournir ses coordonnées, ses produits ou services, ses valeurs, sa philosophie, etc. En outre, il est aussi indispensable d’indiquer le type de site souhaité (vitrine, blog, Prestashop, etc.).

Le cahier des charges devrait également contenir les pages et les options désirées ainsi que l’arborescence attendue. La rédaction d’un tel document nécessite vraiment une grande attention, car il servira de référence principale.

Choisir un prestataire spécialisé

Bien qu’il existe des solutions simplifiées pour créer un site soi-même, il est préférable de se tourner vers un expert. En effet, plusieurs compétences doivent être mobilisées pour que la plateforme connectée soit réellement qualitative. L’image ainsi que la notoriété de l’entreprise ou de l’organisation propriétaire en dépendent. Il s’agit d’une façade qui doit refléter le professionnalisme de ces dernières.

De plus, miser sur un prestataire spécialisé permet de gagner du temps. Le rythme de croisière d’une équipe expérimentée est sûrement différent de celui d’un novice. Un site web est, par ailleurs, un outil de promotion très efficace. Il est donc impératif d’en posséder un dans les plus brefs délais pour engranger des parts de marché.

Par ailleurs, le commettant a le choix entre des agences web ou des consultants indépendants. Il ne faut pas hésiter à vérifier leurs réalisations passées en exigeant leur portfolio. Une comparaison des tarifs s’impose également en demandant un devis estimatif se basant sur le cahier des charges.

Déterminer le nom de domaine

Un site web devrait posséder son identité propre. Il doit être accessible via une adresse dont la base est le nom de domaine. Il s’agit du mot ou du groupe de mots qui vient après l’acronyme « www ». Le choix des termes à employer est alors crucial, car les utilisateurs en auront besoin pour trouver le site.

La plupart du temps, les entreprises utilisent directement leurs noms complets ou en forme contractée. C’est la meilleure option pour que les clients puissent facilement mémoriser le lien à taper. En outre, il est aussi possible d’opter pour des vocabulaires liés à l’activité du propriétaire du site.

Il existe cependant des milliards d’adresses. Il se peut que le nom de domaine sélectionné soit déjà pris. Il sera ainsi nécessaire d’ajouter des mots supplémentaires ou d’user du tiret de séparation par exemple.

Choisir une solution d’hébergement

Pour qu’un site web puisse être fonctionnel et performant, il faut impérativement choisir le bon hébergeur web. Il s’agit en fait d’acquérir un espace de stockage au niveau d’un serveur pour enregistrer sa plateforme. Les internautes pourront alors en consulter le contenu quand bon leur semble. Cela est valable que ce soit pour un blog, un site de e-commerce, un site vitrine, etc.

Les offres d’hébergement sont nombreuses. Pour pouvoir profiter des meilleurs services auprès des compagnies spécialisées, il faudra néanmoins payer un abonnement. Les tarifs peuvent varier, mais commencent souvent à quelques euros par mois.

Pour choisir un hébergeur, il est nécessaire de prendre en compte certains indicateurs clés. Les plus pertinents sont le taux de disponibilité ou l’uptime ainsi que la vitesse de chargement proposé. Le premier critère cité représente notamment la durée moyenne d’activité du serveur en une année (plus de 99 % conseillé). Le second élément indique la rapidité à laquelle une page devrait apparaître dans les conditions optimales de connexion.

Sortir une première maquette graphique

Tels les professionnels du bâtiment qui réalisent des modèles 3D, il est aussi nécessaire de faire une maquette du site. Le webdesigner se chargera alors de fournir une ébauche virtuelle afin d’avoir de la visibilité sur l’apparence de la future plateforme. Il s’agit de modeler l’esthétique du site dans le respect de la charte graphique de l’entreprise.

L’aspect de chaque page avec les boutons, les éléments média, les formes et les couleurs seront matérialisés sur écran. Les experts en la matière usent pour cela de logiciels spécialisés comme Photoshop ou Illustrator par exemple. D’autres outils plus poussés permettent même de configurer et de simuler les liens entre les différentes fenêtres ou pages. Ce sera aussi l’occasion de faire quelques ajustements avant la création proprement dite.

Passer au développement

Une fois les maquettes validées, il est temps de les transformer en structures web réellement opérationnelles. Pour cela, le projet passe entre les mains des développeurs. Actuellement, la plupart des sites sont conçus en langage HTML ou CSS.

Il s’agit sans doute de l’une des étapes les plus complexes. C’est le moment de donner vie à chaque idée contenue dans le cahier des charges, en se basant sur les modèles. Les équipes chargées de la conception seront sûrement confrontées à des bugs ou des erreurs variées. Cependant, ils doivent avoir la capacité de les surmonter.

L’intégration du contenu, textes, images et/ou vidéos, se fait aussi à ce moment-là. Le site se doit en plus d’être optimisé SEO (Search Engine Optimisation). C’est-à-dire que son architecture doit répondre aux normes de qualité afin d’être correctement classée par les moteurs de recherches.

Mettre en ligne le site

Une fois que tout est prêt, la prochaine étape consiste à mettre le site en ligne. Une série de manipulations plus ou moins complexes sera requise à cet effet. Pour cela, il faut accéder à l’espace de stockage procuré par l’hébergeur. Ensuite, le webmaster devra y télécharger les fichiers sources du site et parfaire les derniers réglages.

Les internautes pourront dès lors consulter la plateforme digitale via l’URL ou l’adresse web de cette dernière. La mise en place d’une stratégie de promotion est aussi essentielle pour attirer des visiteurs. Par ailleurs, il existe encore d’autres étapes utiles pour pérenniser son site.

Assurer le référencement

La concurrence est rude sur internet. Le nombre de sites web ne cesse en plus d’augmenter chaque jour. Pour pouvoir être visibles de leurs cibles, les annonceurs doivent miser sur le référencement, gratuit ou payant. Les bases ont déjà été posées durant la phase de développement. Un site bien structuré et suivant une logique claire sera plus susceptible d’obtenir une bonne visibilité.

En outre, la qualité du contenu proposé compte aussi énormément. Les textes doivent notamment inclure des mots clés pertinents en lien avec l’activité ou les produits de l’entreprise concernée. Il est possible d’ajouter progressivement des articles optimisés ou de faire des échanges de liens.

Par ailleurs, payer est également un moyen plutôt efficace d’être en tête des pages de résultats des moteurs de recherches. Cependant, il faudra prévoir assez de fonds pour que le nombre de visites soit réellement boosté. Il est toujours conseillé de se fier à l’expertise des professionnels en la matière.

Effectuer le suivi et la maintenance

Un site conçu selon les règles de l’art est normalement parti pour durer. Néanmoins, il est nécessaire d’en assurer un suivi régulier. En effet, il se peut que la plateforme soit affectée par des bugs ou des problèmes techniques divers. La présence de pannes fait cependant fuir les internautes. Lorsque ces derniers vivent des expériences négatives, ils sont susceptibles de ne plus y revenir.

Pouvoir identifier rapidement toute anomalie sera donc un atout considérable. S’attacher les services d’un webmaster permet d’avoir un technicien qui surveille en permanence l’état du site. Il sera alors en mesure d’apporter des solutions pour que la plateforme maintienne des performances optimales.

De plus, un site a besoin d’être régulièrement mis à jour et sauvegardé. Le laisser à l’abandon une fois en ligne est une erreur à éviter.

Pin It on Pinterest

Share This