Si vous avez acquis un nom de domaine et ne trouvez pas satisfaction chez votre actuel fournisseur, ou si vous désirez simplement consolider tous vos noms de domaine sous un même toit, le transfert de domaine est votre solution. Que ce soit pour bénéficier des services d’un nouveau registraire ou pour améliorer la gestion de vos noms de domaine, la procédure est accessible, rapide et sécurisée.

Dans ce guide pratique, nous allons vous détailler le processus pour transférer votre nom de domaine sans risque et sans interruption de vos services en ligne actifs. Vous découvrirez qu’avec quelques étapes clés, le changement de registraire devient une démarche simplifiée, tout en vous ouvrant l’accès à de nouveaux services inclus avec votre nom de domaine. Préparation du transfert, sélection de votre nouveau fournisseur et gestion efficace de la transition : nous vous expliquons tout. C’est parti !

Préparer le transfert de votre nom de domaine

Pour transférer avec succès votre nom de domaine vers un nouveau registraire, il est crucial de suivre une série de conditions pré-établies. Cela inclut des directives générales ainsi que des règles spécifiques à chaque extension de domaine (.fr, .com, .net, etc.). Voici les trois étapes clés à réaliser pour préparer sereinement votre transfert de nom de domaine.

1. Vérifier l’éligibilité au transfert

L’éligibilité de votre nom de domaine au transfert dépend de plusieurs facteurs :

  • Le domaine doit être actuellement actif et non expiré. Si ce n’est pas le cas, veuillez renouveler votre nom de domaine auprès de votre registraire actuel avant toute tentative de transfert.
  • Le nom de domaine ne doit pas avoir été enregistré ou renouvelé dans les derniers 60 jours. Cette restriction est une directive de l’ICANN, l’autorité régulatrice des noms de domaine à l’échelle mondiale.
  • Assurez-vous que le statut de votre nom de domaine n’est pas marqué comme « clientTransferProhibited« . Ce statut signifie que le transfert a été verrouillé par le propriétaire. Vous pouvez consulter le statut actuel de votre nom de domaine via un service de whois, comme celui-ci.

2. Déverrouiller le nom de domaine

La plupart du temps, il est d’abord nécessaire de déverrouiller votre nom de domaine pour permettre le transfert. Ce verrouillage est une mesure de sécurité contre les transferts non sollicités. Vous pouvez le lever facilement depuis votre compte chez le registraire actuel, en désactivant l’option de verrouillage ou de protection. Une fois votre nom de domaine déverrouillé, vous êtes prêt à récupérer le code d’autorisation pour initier le transfert. 

3. Obtenir le code d’autorisation (EPP code)

Le code d’autorisation, ou EPP code, est essentiel pour authentifier le transfert de votre nom de domaine. Il s’agit d’une combinaison cryptée de caractères, incluant des chiffres, des lettres et des symboles. Ce code peut être obtenu directement auprès de votre registraire actuel, que ce soit via votre compte en ligne ou par contact avec le service clientèle. Le code vous sera envoyé par e-mail à l’adresse associée à votre nom de domaine. Gardez-le en sécurité, car il sera indispensable pendant le processus de transfert avec le nouveau registraire.

Récupération du code AUTH sur OVH

Récupération du code AUTH sur OVH

Choisir le nouveau registraire et initier le transfert

L’étape cruciale après la préparation du transfert de votre nom de domaine est la sélection d’un registraire adéquat pour sa gestion. Le marché foisonne de prestataires, tous offrant une panoplie de services et des tarifs divers. Comment dénicher celui qui vous convient ? Suivez ces trois étapes essentielles pour faire le bon choix et commencer le processus de transfert.

1. Sélectionner un nouveau registraire de domaines

Il est important de prendre en compte plusieurs critères pour sélectionner le registraire idéal:

  • Évaluez le coût du transfert et du renouvellement du nom de domaine. Mettez en balance les propositions des multiples registraires et optez pour l’offre qui respecte votre enveloppe budgétaire.
  • Scrutez les services associés au nom de domaine. Des prestations telles que l’hébergement web, les adresses e-mail, la protection de la confidentialité, et le verrouillage du domaine peuvent être incluses. Assurez-vous que ces options correspondent à vos exigences.
  • Considérez la réputation et la fiabilité du registraire. Explorez les commentaires clients, les témoignages, les accréditations et les assurances pour choisir un partenaire de confiance pour la sécurisation et la disponibilité de votre domaine.

2. Initier le processus de transfert chez le nouveau registraire

Après avoir choisi votre nouveau registraire, entamez la démarche de transfert. Pour ce faire, inscrivez-vous sur le site du registraire, authentifiez-vous et suivez les étapes données, qui se présentent généralement ainsi :

  • Communiquez le nom de domaine à transférer et vérifiez sa disponibilité.
  • Ajoutez le domaine à votre panier et confirmez votre commande.
  • Procédez au paiement des frais de transfert ainsi qu’au renouvellement de votre nom de domaine.
  • Recevez un e-mail confirmant votre commande et votre paiement.

Transfert NDD vers InternetBS

3. Entrer le code d’autorisation et valider la demande

La dernière étape consiste à saisir le code d’autorisation reçu de votre ancien registraire. Ce code est crucial pour prouver que vous êtes le détenteur du nom de domaine et que vous approuvez le transfert. Connectez-vous à votre compte client auprès du nouveau registraire et suivez les directives. Il peut vous être demandé de valider votre demande via un lien dans un e-mail. Dès que le code est entré et la demande confirmée, le transfert est en cours. Il ne vous reste plus qu’à patienter jusqu’à l’aval du nouveau registraire.

Indiquer code EPP InternetBS

Gérer la transition sans interruption de service

Le transfert de votre nom de domaine peut varier, prenant de quelques heures à quelques jours, en fonction du type de domaine et du temps de validation des registraires. Durant cette transition, il est crucial de s’assurer que vos services d’email et de site web restent fonctionnels et accessibles pour vos utilisateurs. Il est indispensable de mettre à jour les serveurs de noms (DNS) pour pointer vers le nouveau registraire et de surveiller l’ensemble du processus jusqu’à sa finalisation, validant ainsi que tout fonctionne comme prévu. Suivez ces trois étapes essentielles pour une transition en douceur sans interruption de service.

1. Assurer la continuité du service d’email et de site web

Afin d’éviter toute interruption des services d’email et de site web lors du transfert de votre nom de domaine, il faut veiller à ce que les configurations de ces services soient cohérentes entre l’ancien et le nouveau registraire. Cela implique de répliquer exactement les mêmes enregistrements DNS (A, MX, CNAME, etc.) chez le nouveau gestionnaire. Gardez également inchangées les informations de contact, de facturation et de sécurité. Modifier ces paramètres en cours de route pourrait entraîner des erreurs, des dysfonctionnements ou des pertes de données.

2. Mettre à jour les serveurs de noms (DNS)

Les serveurs de noms (DNS) jouent le rôle de traducteurs, convertissant les noms de domaines en adresses IP et facilitant ainsi la localisation de votre site web et de vos services d’email sur Internet. Lors du transfert de votre nom de domaine, il est impératif de mettre à jour ces serveurs pour qu’ils reflètent ceux du nouveau registraire. Cette opération s’effectue facilement depuis votre espace client chez le nouveau prestataire, en renseignant les noms ou adresses IP des nouveaux serveurs de noms. Notez que cette mise à jour peut prendre du temps pour se propager sur le réseau, ce qui peut conduire, pendant cette période, à une redirection des utilisateurs tantôt vers l’ancien, tantôt vers le nouveau registraire. D’où l’importance de maintenir des paramètres identiques chez les deux fournisseurs pendant le transfert.

3. Surveiller le transfert jusqu’à sa complétion

La dernière étape est de suivre attentivement le transfert de votre nom de domaine jusqu’à son achèvement. Utilisez pour cela un service de whois pour consulter le statut actuel de votre domaine. Vous y trouverez le nom du nouveau registraire, la date d’expiration et les serveurs de noms associés. Il est également conseillé de tester l’accès à votre site web et vos services d’email à partir de divers navigateurs et dispositifs pour détecter d’éventuels soucis. En cas de problème, n’hésitez pas à contacter l’assistance clientèle du nouveau registraire pour obtenir de l’aide. Après la finalisation du transfert, vous recevrez un e-mail de confirmation, annonçant que vous pouvez désormais bénéficier pleinement des services offerts avec votre nouveau nom de domaine.

Pin It on Pinterest

Share This