Désormais, la plupart des entreprises ont recours à des logiciels de gestion d’entreprise. Ces outils sont souvent désignés par des abréviations qui peuvent être confondus. Parmi ces logiciels, l’on peut citer par exemple l’ERP et le CRM. Leurs utilisations et leurs objectifs ne sont pas les mêmes. Quelles sont les différences entre ces deux logiciels ? Lequel choisir pour son entreprise ?

ERP et CRM, ce qu’il faut savoir

De pair avec la concurrence entrepreneuriale et l’évolution des technologies, les stratégies marketing et commerciales se sont multipliées et perfectionné. Certaines d’entre elles se sont dirigées vers les logiciels pour faciliter la gestion des activités dans une entreprise. Afin d’augmenter leur chiffre d’affaire, les sociétés adoptent des outils de gestion pour automatiser et optimiser les tâches courantes. Les logiciels CRM et ERP sont différents, mais ils sont tous destinés à favoriser le développement d’une entreprise.

L’acronyme ERP signifie Enterprise Ressource Planning. Il se traduit par Progiciel de Gestion Intégré (PGI) en Français. Il fait office de base centrale d’informations  pour toute l’activité de la société. C’est un type de logiciel que les entreprises utilisent pour gérer les tâches des départements. Il sert de point de repère dans les activités entrepreneuriales.

Pour ce faire, il rassemble des informations de chaque département. Ceci permet aux responsables de suivre le travail de leur équipe. Un logiciel ERP permet de se concentrer sur tout ce qui est vente, production et comptabilité. Son utilisation engendre un gain de temps et d’argent tout en offrant une meilleure visibilité d’ensemble de l’entreprise.

Par conséquent, il permet de réduire les dépenses et assure l’efficacité des démarches à suivre. Ce logiciel facilite aussi l’échange entre les cadres dirigeants et les équipes de chaque département. Grâce à un ERP, la prise de décision est rapide en s’adaptant aux prévisions de la société.

Un « Customer Relationship Management » (CRM) se traduit par Gestion Relation client (GRC) en Français. Pour logiciel CRM, il s’agit plutôt de gérer les relations clients et entreprise. Cet outil est très utile quand l’entreprise doit gérer une clientèle considérable. L’adage « le client est roi » trouve sa signification grâce à ce logiciel.  

Il dispose d’un dépôt central où chaque information des consommateurs est gardée. Cela permet aux sociétés entre autres de suivre les interactions entre les commerciaux et les clients. Outil performant, un CRM permet surtout de fidéliser les clients et d’en acquérir de nouveaux. À l’aide des données sur les consommateurs, les sociétés peuvent estimer les résultats de vente de chaque équipe. Les notes de satisfaction peuvent servir d’évaluation pour les entreprises sur leur façon de servir les clients.

Les différences entre ERP et CRM

Les logiciels ERP et CRM sont les plus courants lorsqu’il s’agit d’outils de gestion pour entreprises. Ils ont des points communs, comme celui de centraliser les informations pour évaluer les activités dans une entreprise. Pour les différences entre CRM et ERP, il est préférable de les examiner séparément pour comprendre chaque point.

L’ERP permet d’optimiser les coûts, ce qui fait que ce sont les managers et les responsables financiers et administratifs qui l’utilisent. La plupart des grandes entreprises optent pour un ERP. Il peut s’agir de grandes chaînes de magasins, sites e-commerces, etc. Sur le plan tarifaire, certains logiciels ERP comme Sellsy sont abordables pour des PME. Toutefois, ces outils de gestion sont très différents d’un véritable ERP.

Que ce soit pour un particulier ou de grandes entreprises, un logiciel CRM est nécessaire et indispensable. Dans le domaine marketing et commercial,  le logiciel CRM est surtout utilisé dans le but d’améliorer les ventes. De plus, il existe des CRM à prix raisonnable tels qu’Axonaut ou Pipedrive surtout pour les petites sociétes.  

Contrairement à un CRM qui est facile à utiliser et à mettre en œuvre, l’implémentation d’un ERP est plus complexe. Il doit être configuré et s’ajuster aux fonctionnements de la société. À part les réglages de configuration et d’application, ce logiciel nécessite la connexion avec d’autres logiciels de l’entreprise. Il ne doit donc surtout pas créer des conflits avec ces derniers.

Evidemment, le coût entre ces deux outils de gestion n’est pas le même. Le tarif pour un CRM est moins cher, ce qui est plutôt avantageux pour les PME. Pour un abonnement annuel, le prix se situe entre 500 et 2 000 euros. Le coût pour un accompagnement et une mise en place est de gratuit à 2 000 euros. Certains logiciels CRM tels que Capsule CRM, Monday, Zoho CRM, etc.  sont gratuits. Le prix d’un ERP n’est pas négligeable, surtout pour les petites sociétés. L’accompagnement et l’abonnement annuel peut atteindre les 20 000 euros.  

ERP vs CRM : lequel choisir pour son entreprise ?

Il est essentiel d’évaluer les besoins des entreprises de manière globale, d’identifier chaque fonctionnalité avant de choisir les outils de gestions adaptés. Le choix dépend uniquement des attentes et des objectifs de chaque société. L’ERP sert pour réguler et augmenter les activités, tandis que le CRM permet de maximaliser les ventes. Ces deux logiciels améliorent la productivité de chaque entreprise, mais leurs démarches sont différentes.

Adopter un ERP est avantageux car il automatise une grande variété d’opérations avec des fonctionnalités uniques pour une entreprise. Il permet de rationaliser les coûts et digitaliser les processus opérationnels d’une société. D’un autre côté, un CRM autonome offre un plus grand nombre de possibilités relatives aux consommateurs priorisant ainsi la relation client.

Opter pour un CRM est un meilleur choix si l’entreprise ne demande pas d’optimiser les opérations ni de suivre les processus des autres domaines (finances, distribution, etc.). En revanche, si la société veut mettre en place une autre solution à part le CRM, elle peut choisir d’établir un ERP. Elle peut bénéficier d’une excellente base de données et d’une démarche opérationnelle intégrée.

De plus, un ERP  est efficace dans les analyses et suivis des données clés comme les flux entrants et sortants. Il peut s’améliorer en centralisant les informations fondamentales, le stockage, la facturation ou encore les émissions des bulletins de paie. Or, ces tâches de gestion relationnelle ne correspondent pas toujours aux fonctionnalités d’un CRM.  

Un CRM intégré dans un système ERP 

Ayant un objectif commun mais de nombreuses différences, il est possible d’intégrer un CRM dans un ERP. Ces deux outils de gestion peuvent être des solutions complémentaires. Bien que leurs utilisations soient indépendantes, certains GRC peuvent être de simples modules supplémentaires. Utiliser ces deux logiciels en même temps permet de gérer et de manager les prix, les clients et les échanges dans l’entreprise. Un système de GRC est un ajout parfait à celui d’un ERP pour soutenir la croissance d’une société.

Une entreprise peut chercher des solutions qui englobent ces deux logiciels. Une solution hybride réunissant des fonctionnalités d’un ERP et d’un CRM est une option à considérer. Cela permet aussi de créer un environnement flexible et viable pour chaque département d’une entreprise.

Pour automatiser un processus, un CRM intégré dans un ERP renforce les bases de données sur les clients. Cette option améliore les flux de travail en offrant une meilleure vue d’ensemble sur les activités et les interactions clients. En outre, l’intégration des informations commerciales peut aider pour une meilleure réactivité des équipes marketing.

Cette alternative offre aussi une possibilité de travailler de manière transversale et optimale pour chaque département. Parmi les logiciels hybrides, l’on peut citer Netsuite, Divalto, Odoo, Microsoft Dynamics, etc.

Pin It on Pinterest

Share This