Ça y est vous avez enfin vos listes de mots clés avec leurs synonymes et leurs champs lexicaux comme nous l’avons vu dans l’article précédent : La recherche de mots-clés. Il est désormais temps de vous attaquer à l’essence même du SEO qui est la création de contenus. 

Rédiger du contenu SEO : La règle des 5w

Pour dresser votre stratégie de contenu, il existe une méthodologie de questionnement très simple. La règle des 5W : Why, What, Who, Where, When. Cette méthode, pouvant aussi servir au content marketing, vient en aide aux rédacteurs web en les aidants à construire des messages simples, clairs et efficaces

  • Who : Qui / quelle est votre cible /votre audience? Qui peut être impliqué dans la creation de votre contenu?
  • Why : Pourquoi nous avons besoin de créer ce type de contenu ?
  • What : Quel est la forme de contenu consommé par votre audience? Quel forme de contenu est la plus appropriée tenant compte de votre budget ? A quel problème cherchent-ils des solutions? Quel appel à l’action doit on associer ce contenu ?
  • Where : Où diffuser ce contenu ?
  • When : Quand est ce que le contenu doit être diffusé? Un timing spécifique ? Une saisonalité ?

Cette méthode simple vous permet de vous aider à mieux captiver l’attention de vos lecteurs et de ainsi donner une vue d’ensemble de vos contenus.

La définition de vos cibles / personas

Lors de cette étape, on oublie ses de mots clés et on se concentre sur l’essentiel, vos lecteurs. C’est pourquoi vous devez définir vos cibles qui sont en réalité ce qu’on appelle des persona. Dans le marketing, on sait qu’il existe différentes typologies de clients. C’est pourquoi on peut créer des profils à qui on attribue des caractéristiques (métiers, âge, habitudes, hobbies…) et ainsi définir les personnes que l’on souhaite toucher. Quelques éléments de biographie suffiront à vous faire une idée plus précise de vos persona que vous pourrez revoir par la suite.

Vos persona définis, vous pouvez maintenant vous attaquer à la rédaction de vos contenus, en vous adressant à eux et surtout en évitant d’utiliser le jargon de votre domaine.

La rédaction de contenu : Soyez le Wikipédia de votre thématique

Vous connaissez désormais votre client et vous avez défini votre public cible. Il faut maintenant travailler vos contenus pour que l’internaute trouve rapidement l’information qu’il recherche. Pour répondre à cela, il est important de fournir une information qualitative (bien rédigée, intéressante, pédagogique ou peut-être drôle, attrayante …). C’est la qualité des contenus qui prime, et non la densité de mots clés.

Pour chaque mots-clés identifié pour le SEO ou groupe de requêtes sémantiquement proches, vous devrez publier un contenu spécifique afin de couvrir toutes les questions que peuvent se poser les internautes. Plus vos contenus seront riches et complets, plus ils auront de chance d’être mieux positionner que les contenus moins étoffés. En effet, Google considère le contenu comme un des critère les plus importants pour le positionnement des pages et vous donnera beaucoup plus de crédit s’il considère vos contenus pertinents et exhaustifs, à l’instar de Wikipédia.

Optimiser son contenu pour le SEO

Un des critères les plus important dans une page web est la balise titre, appelée aussi balise title. C’est cette balise qui affiche le titre de votre page dans les résultats de Google lorsque vous faites une recherche et c’est pourquoi cette balise prend beaucoup de poids. L’idéal est donc de placer à l’intérieur de celle-ci le mot-clé principal de votre page et si possible en début de balise.

Pour intégrer les mots-clés que vous avez déterminé, il y a certaines règles à respecter : 

  • L’url : optimisée inclut un mot clé sémantiquement proche. Courte et engageante & utilisez des « – » pour séparer visuellement les mots.
  • La balise title : doit impérativement contenir l’expression-clé majeure de la page.
  • La balise meta description : elle n’influence pas directement le positionnement d’une page, mais elle apparait sous le titre dans les résultats de Google. En revanche la description donnera envie ou pas aux internautes de cliquer sur le lien.
  • Les titres et sous-titres (balises H1, H2, H3…) : peuvent contenir des mots-clés. Les synonymes sont les bienvenus.
  • Le texte de la page : doit impérativement contenir l’expression-clé principale (plutôt dans le premier paragraphe. Attention à ne pas sur-optimiser.
  • Les liens internes : quand deux pages ont des sujets proches, il est judicieux d’effectuer des liens entre elles. En appliquant les liens sur des mots-clés, on optimise la page ciblée.
  • Les liens externes : Permet de mieux « faire comprendre » à Google de quoi parle votre page.
  • Les images : elles peuvent contenir une balise “Alt”. Il est conseillé de la remplir avec une très courte description qui permet d’expliquer ce que contient l’image.
  • H3, H4, H5 et H6 :Pas de mot clé, sous titres génériques.
  • La balise meta keywords : elle n’est plus prise en compte par les moteurs de recherche pour le référencement naturel depuis près de 15 ans. Inutile de perdre votre temps avec.

Pour finir, voici une petite illustration de Moz qui résume à peu près tout ce qu’on vu ensemble :

Page de contenu

Quelle longueur idéale pour un contenu SEO ?

Sans rogner sur la qualité et le fond de votre contenu, un long texte long aura plus de chance d’être  bien positionné. Il n’y a pas de règle absolue concernant la taille d’un texte. Cependant, et avec l’expérience sur mes propres sites et ceux de mes clients, voici les longueurs qui permettent d’avoir de bons résultats :

  • Concurrence faible : 500 à 800 mots
  • Concurrence moyenne : 800 à 1200 mots
  • Concurrence forte : 1200 à 2000 mots

Mettez en forme votre contenu en pensant à l’utilisateur

Une fois que vous avez rédigé votre contenu, il faut maintenant l’intégrer sur votre site. Souvent négligée, la mise forme est pourtant une étape essentielle qui va déterminer si votre lecteur aura envie de rester ou pas. En effet, les gens consomment l’information différemment sur le web, ils scannent rapidement une page afin de déterminer si le contenu leur est pertinent. Et s’ils ne trouvent pas l’information désirée, ils vont quitter rapidement votre site. C’est pourquoi il est important que vos pages web et vos articles aient une mise en forme permettant d’évaluer rapidement la pertinence de vos contenus. Pour cela, vous pouvez aider vos lecteurs en incluant :

  • des titres et les sous-titres afin de faciliter l’identification du contenu de la page.
  • des listes à puces et les listes à numéros pour présenter l’essentiel du contenu
  • des mots en gras, en italique ou en souligné pour les faire ressortir du lot.
  • des paragraphes afin de présenter l’information divisée en paragraphes. Chaque paragraphe devrait aborder une seule idée.
  • des appels à l’action (ou Call-to-Action) afin d’inciter vos visiteurs à cliquer sur un endroit précis comme votre landing page.
  • des images: L’image est souvent sous-estimée voire carrément laissée à l’abandon. Pourtant il est primordial pour vos lecteurs de leur laisser une empreinte visuelle afin qu’ils se souviennent de votre article mais également pour illustrer vos propos. Vous pouvez également créer vos propres infographies.

Conclusion

Bien rédiger du contenu pour le web exige de penser à la fois en termes de référencement, de mots-clés et surtout pour vos visiteurs cibles. Bien sûr chacun a sa méthode, à vous de trouver celle qui vous correspond ! Mais rappelez-vous qu’il est aujourd’hui indispensable de créer du contenu pour optimiser votre référencement naturel.

EBOOK GRATUIT

EBOOK GRATUIT

25 pages pour mettre en place votre stratégie SEO.
En savoir plus

Vous allez recevoir le livre blanc dans votre boite mail

Pin It on Pinterest

Share This