Taux de conversion

Définition et calcul
  1. Définitions webmarketing et SEO
  2.  » Taux de conversion

Les conversions sont des processus dans le marketing en ligne qui mènent à un objectif définie. Un utilisateur passe du statut de visiteur ou de prospect à celui d’acheteur ou de client. En langage technique, on dit aussi que l’utilisateur “convertit”.

Afin de mesurer l’efficacité de la publicité ou de l’efficacité du SEO, le taux de conversion est souvent déterminé. Une conversion peut avoir lieu de différentes manières et, parallèlement à un achat dans une boutique en ligne, peut également consister en un enregistrement à une newsletter. 

Les différents types de conversions dans le marketing en ligne

Il existe différents types de conversions de sites web. Une conversion ne doit pas nécessairement faire référence à la conversion d’un prospect en acheteur. La conversion d’un visiteur en un prospect peut également être considérée comme une conversion.

  • Conversion de l’utilisateur d’un moteur de recherche en visiteur de site web : dans ce cas, chaque visite de site web est considérée comme une conversion.
  • Conversion d’un visiteur en un abonné à une newsletter.
  • Conversion d’un destinataire de newsletter en acheteur.
  • Conversion d’un client occasionnel en un client régulier.
  • Conversion d’un visiteur en un prospect, qui remplit un formulaire de contact ou de demande d’informations. 
  • Conversion d’un utilisateur qui cherche un numéro de téléphone sur le site web et qui appelle.

Finalement, lorsqu’il s’agit de savoir quelle action est considérée comme une conversion, cela dépend essentiellement des objectifs de l’entreprise 

Calcul d’un taux de conversion

Le taux de conversion est un rapport entre les actions définies et les visiteurs réels d’un site web, multiplié par 100. Le taux de conversion est donc toujours donné en pourcentage.

Par exemple, le taux de conversion est toujours donné en pourcentage : Une entreprise reçoit 1 000 visiteurs sur son site web. Une conversion est définie comme étant le moment où un utilisateur achète un produit. Sur 1 000 visiteurs, 10 achètent un article en ligne. Le taux de conversion est alors calculé comme suit :

10 actions / 1 000 visiteurs * 100 = 1%. Le taux de conversion s’élèverait dans ce cas à 1%.

La définition d’un taux de conversion bon ou mauvais dépend du type de conversion, du secteur d’activité et de l’offre. Par exemple, une boutique en ligne proposant des produits de luxe à prix élevé générera un taux de conversion d’achat plus faible.

En revanche, un site web avec un contenu d’actualité et un lien de téléchargement vers un livre électronique gratuit générera un taux de conversion nettement plus élevé, si le téléchargement est considéré comme une conversion.

Optimisation du taux de conversion

L’optimisation des taux de conversion joue un rôle important lorsqu’il s’agit d’offres commerciales en ligne. En fin de compte, l’optimisation d’un site web consiste à recevoir autant de trafic qualifié que possible. La génération de trafic est donc le premier élément clé de l’amélioration du taux de conversion. Dans un deuxième temps, le contenu existant doit convaincre le visiteur de passer à la conversion.

Enfin, d’autres facteurs jouent un rôle si l’on veut améliorer la proportion de visiteurs et de conversions :

  • Vitesse de chargement : plus un site web se charge rapidement, meilleure est l’expérience de l’utilisateur. De même, plus un visiteur reste longtemps sur un site web, plus la probabilité qu’il convertisse augmente.
  • Marketing de contenu : Le placement de prospects qualifiés est important pour l’amélioration du taux de conversion. Plus le contenu répond aux intentions de l’utilisateur, plus celui-ci a de chances d’effectuer une conversion.
  • Appel à l’action : Si les visiteurs d’un site web sont appelés à prendre une mesure (ou un “appel à l’action”), la probabilité qu’ils réalisent l’action souhaitée augmente. Cela signifie qu’une invitation telle que “achetez maintenant” ou “téléchargez une étude maintenant” peut créer une action.
  • Un panier d’achat sécurisé et fonctionnel : Dans le e-commerce, le processus du parcor d’achat est l’un des domaines les plus difficiles du parcours du client. Dans ce parcours, le client doit révéler ses données personnelles ainsi que les détails de son paiement. Plus le niveau de confiance dans le site est élevé et plus le processus est simple, plus il est probable que le client effectue l’achat (dans ce cas, la conversion). C’est pourquoi les détaillants en ligne sont très attentifs à l’optimisation du taux de conversion pendant le processus de paiement.
  • Tests A/B : Le test A/B est la pratique consistant à tester une ou plusieurs pages de renvoi similaires les unes par rapport aux autres. Généralement, les différences entre les pages se limitent à un ou deux éléments. Les pages A et B sont ensuite mises en “concurrence”, la page ayant le taux de conversion le plus élevé étant déclarée gagnante. A partir de là, le processus se poursuit.

 

Pin It on Pinterest

Share This