On-page SEO

Définition

Qu’est ce que le On-page SEO ?

L’optimisation SEO on-page désigne toutes les actions qui peuvent être effectuées directement au sein du site web afin d’améliorer sa position dans les classements de recherche. Il peut s’agir par exemple d’actions visant à optimiser le contenu, la méta-description et les balises de titre. Inversement, le référencement Off-page fait référence aux liens et autres signaux externes

Éléments d’optimisation On-page

Il n’existe pas de flux de travail standard et universellement reconnu pour l’optimisation des pages. Toutefois, l’analyse et les mesures de mise en œuvre doivent être aussi complètes que possible, afin de garantir que chaque opportunité est exploitée pour améliorer le classement dans les SERPs.

Même s’il n’existe pas de guide simple pour améliorer les aspects “on-page” des sites web, la liste suivante tente de couvrir la majorité des éléments les plus courants, classés en quatre domaines principaux :

1. Optimisation technique

Il existe trois principaux éléments techniques d’un site web qui peuvent être optimisés :

1.1. La vitesse du serveur :

Étant donné que les moteurs de recherche tiennent compte du temps de chargement des sites web dans le cadre de leur évaluation à des fins de classement, l’accélération des temps de réponse du serveur est un élément important de l’optimisation des pages.

1.2. Code source :

Un code source efficace peut contribuer à améliorer les performances d’un site web. Les fonctions ou sections de code superflues peuvent souvent être supprimées ou d’autres éléments peuvent être consolidés pour faciliter l’indexation du site par le Googlebot.

1.3. Adresses IP :

Elles peuvent être utilisées pour savoir si, par exemple, vous avez un problème de mauvais voisinage. Idéalement, vous devriez toujours avoir une adresse IP unique pour chaque projet web. Cela permet de signaler à Google et aux autres moteurs de recherche que le site est unique.

2. Contenu

Le contenu, dans ce contexte, ne se réfère pas seulement aux éléments visibles à l’écran comme les textes et les images. Il comprend également des éléments qui sont initialement invisibles, tels que les balises alt-tags ou les méta-informations.

2.1. Optimisation du texte :

Pendant longtemps, l’optimisation du texte a été effectuée sur la base de la densité des mots-clés. Cette approche a maintenant été supplantée, tout d’abord par la pondération des termes à l’aide d’outils d’optimisation sémantique. L’objectif de l’optimisation des textes devrait toujours être de créer un texte qui n’est pas seulement construit autour d’un mot-clé, mais qui couvre de la meilleure façon possible des combinaisons de termes et des nuages de mots-clés entiers. C’est ainsi que l’on s’assure que le contenu décrit un sujet de la manière la plus précise et la plus globale possible. Aujourd’hui, il ne suffit plus d’optimiser les textes uniquement pour répondre aux besoins des moteurs de recherche.

2.2. Éléments structurels du texte :

Il s’agit de l’utilisation de paragraphes ou de listes à puces, de balises d’en-tête h et de la mise en gras ou en italique d’éléments de texte ou de mots individuels.

2.3. Optimisation des images :

Toutes les images sont des éléments de contenu importants qui peuvent être optimisés. Elles peuvent contribuer à accroître la pertinence du contenu et les images bien optimisées peuvent se classer d’elles-mêmes dans la recherche d’images de Google. Dans le même temps, elles peuvent augmenter l’attrait d’un site web pour les utilisateurs. Des galeries d’images attrayantes peuvent également augmenter le temps que les utilisateurs passent sur le site. Les noms de fichiers des graphiques font partie de l’optimisation des images.

2.4. Vidéos :

Une grande partie de ce qui s’applique aux images s’applique également aux vidéos. Les référenceurs et les webmasters doivent veiller tout particulièrement à ce que le contenu audiovisuel proposé sur leurs pages puisse être effectivement visionné par les utilisateurs.

2.5. Méta-tags :

Les méta-titres, en tant qu’élément de page pertinent pour le classement, et les méta-descriptions, en tant que facteur indirect ayant un impact sur le CTR (Click-Through Rate) dans les pages de résultats des moteurs de recherche, sont deux éléments importants de l’optimisation des pages. Même s’ils ne sont pas immédiatement visibles par les utilisateurs, ils sont toujours considérés comme faisant partie du contenu car ils doivent être optimisés au même titre que les textes et les images. Cela permet de garantir une correspondance étroite entre les mots clés et les sujets traités dans le contenu et ceux utilisés dans les balises meta.

3. Liens internes et structure

Les liens internes peuvent être utilisés pour guider la visite d’un robot dans votre domaine et aussi pour optimiser la navigation pour les utilisateurs réels.

3.1. Structure logique et profondeur de crawl :

L’objectif est ici de structurer soigneusement les menus et de veiller à ce que la hiérarchie d’un site web ne comporte pas plus de quatre niveaux. Moins il y a de niveaux, plus un robot est capable d’atteindre et d’explorer rapidement toutes les sous-pages.

3.2. Liens internes :

Cela détermine la manière dont le jus de lien est géré et distribué dans un domaine et peut contribuer à accroître la pertinence d’une sous-page concernant un mot-clé particulier. Un bon plan du site est l’une des bases les plus importantes du référencement des pages, et il est très pertinent, tant pour les utilisateurs qui essaient de naviguer dans le domaine que pour les robots des moteurs de recherche.

3.3. Canonisation :

Les moyens d’éviter la duplication de contenu comprennent l’utilisation appropriée des balises canoniques existantes et/ou l’attribution de pages avec un attribut “noindex”.

3.4. Structure des URL :

Cet aspect consiste à vérifier si des URL faciles à utiliser par les moteurs de recherche sont utilisées et si les URL existantes sont logiquement liées entre elles. La longueur des URL peut également être revues dans le cadre de l’optimisation des pages (attention à bien faire les redirections 301 dans ce cas).

3.5. Focalisation :

Les pages qui ne contiennent pas de contenu particulièrement utile et qui peuvent être considérées comme dénuées de sens pour l’index Google, doivent être marquées avec le méta Tag des robots “noindex”, ce qui empêchera leur inclusion dans les résultats de recherche.

4. Conception

Un des facteurs majeurs de la conception de sites web aujourd’hui est la facilité d’utilisation. Les graphiques complexes (par exemple en utilisant Flash) sont souvent remplacés par des alternatives plus simples afin d’augmenter la fonctionnalité de la page. Il en va de même pour d’autres éléments comme les applications JavaScript.

4.1. Optimisation mobile :

Il s’agit d’adapter le contenu version desktop d’un site web afin qu’il puisse être facilement accessible et visualisé sur des appareils mobiles comme les smartphones ou les tablettes.

4.2. Taille des fichiers :

Les images ou les graphiques trop volumineux peuvent augmenter considérablement le temps de chargement d’une page. Dans le cadre de l’optimisation des pages, les référenceurs et les graphistes doivent veiller à ce que la taille des fichiers soit aussi réduite que possible.

4.3. Appel à l’action :

Pour terminer, des éléments de page spécifiques doivent être utilisés pour stimuler une action de l’utilisateur en encourageant l’interaction avec le site web.

Pin It on Pinterest

Share This