Parmi toutes les méthodes Agiles, Scrum reste la plus utilisée. Il s’agit d’une approche innovante, à la fois performante et flexible, pour assurer le développement de nouveaux produits. Son principe de base consiste à réorienter un projet en fonction de sa progression afin de garantir sa réalisation. Ceci, tout en s’adoptant aux besoins des clients. Pour en apprendre davantage, nous vous proposons de découvrir les nombreux points à connaître sur la méthodologie Agile scrum.

Qu’entend-on par « méthode agile » ?

D’une manière générale, les besoins de vos clients peuvent évoluer tout au long de la réalisation du projet. Appliquer les méthodes agiles vous permettra de vous adapter facilement à ces changements. Le but est de réduire, voire d’éliminer l’effet tunnel souvent à l’origine de l’échec de la majorité des projets informatiques.

Concrètement, l’intégralité du produit à développer ne sera donc aucunement planifiée. Pour commencer le projet, un premier objectif sera fixé à court terme. Celui-ci débute dans l’immédiat. Une fois sa réalisation accomplie, l’équipe fait le point, prend note des améliorations possibles et établit un nouvel objectif. Elle repart ensuite dans une phase de réalisation jusqu’à l’obtention du produit souhaité. Ce processus reste le même tant pour les méthodes RAD ou Rapid Application Development que pour la méthodologie XP ou eXtreme Programming.

Le manifeste Agile

Le manifeste Agile représente une nouvelle façon de développer des applications. Il amène à privilégier les équipes et leurs interactions plutôt que les outils. Il permet également de développer des logiciels opérationnels en s’adaptant au changement plutôt qu’en suivant un plan.

Les livraisons seront donc rapides et régulières pour que ce dernier puisse vérifier l’état d’avancement du projet. Cela lui permettra également de tester la qualité du produit au fur et à mesure de sa création. D’une manière générale, les demandes de changement venant du client sont donc les bienvenues et seront analysées. Une communication transparente est par ailleurs mise en place pour faciliter le dialogue entre les clients, l’équipe et les utilisateurs finaux.

Zoom sur la méthodologie Scrum

La méthodologie Scrum présente de nombreux avantages, notamment l’assurance d’obtenir un produit répondant parfaitement aux besoins des clients. Pour comprendre son mode de fonctionnement, il est important de mettre l’accent sur certains points.

La méthode de gestion classique

Utiliser la méthode de gestion de projet classique revient à analyser les besoins du client et rédiger le cahier des charges. Une fois l’accord conclu, les fonctionnalités du logiciel ainsi que les techniques de réalisation sont validées et décrites avant le développement de n’importe quelle ligne de code. Le projet est par la suite découpé en tâches, d’où la mise en place d’un planning.
Une fois le produit réalisé, il sera livré au client pour validation. Bref, le projet suit une trajectoire bien définie, ce qui peut engendrer quelques problématiques quant à l’utilité de certaines fonctionnalités et l‘inexistence de certains modules importants.

La méthode agile Scrum

Avec la méthodologie Scrum, vous n’aurez aucun besoin de tout spécifier dès le début. Le projet agile Scrum sera organisé par cycles durant lesquels le client et l’utilisateur participeront à chaque étape de la réalisation du produit. Son objectif principal n’est donc pas de créer un projet tout fait. Il s’agit surtout d’une méthode pour donner naissance à un logiciel fini qui répondra parfaitement aux attentes du client.

Concrètement, la méthode agile Scrum consiste à attribuer des rôles, organiser des réunions, imposer des règles de gestion et un cycle de développement. Autrement dit, il s’agit de définir un cadre de travail permettant d’établir le meilleur contenu d’une itération en termes de fonctionnalités. Celles-ci sont par la suite développées et validées par les clients. A chaque réalisation, un bilan est effectué avant de continuer le processus suivant.

L’organisation d’un projet agile Scrum

D’une manière générale, la méthode agile Scrum s’effectue dans un cadre de travail bien organisé. Le projet se fait autour de plusieurs itérations, dites également sprints de développement. La durée d’un sprint est généralement comprise entre deux à quatre semaines. Pour mener à bien chaque étape menant à la réalisation du produit, cette méthodologie comprend 3 rôles importants.

Le « Product Owner » ou « PO »

L’organisation d’un projet agile Srcum commence avec le Product Owner. Il s’agit du responsable qui définit le produit à réaliser, généralement un expert métier. Celui-ci travaille avec l’équipe de développement. Son rôle est de remplir le backlog produit où sont notées toutes les tâches à effectuer pour mener à bien le projet. Sur ce dernier se trouve notamment la liste des fonctionnalités à développer ainsi que les éléments nécessitant une intervention de l’équipe projet. Le Product Owner peut être interne ou externe, bien que la plupart du temps il s’agit du client. Il est celui qui est en charge de définir les fonctionnalités du produit final.

Le « Scrum Master » ou « SM »

Le Scrum Master représente un membre à part entière de l’équipe projet. Il a pour charge de s’assurer que la méthodologie utilisée soit appliquée dans les normes. Contrairement à un chef de projet, son rôle principal consiste à faciliter le dialogue et le travail entre les intervenants. Le but est d’assurer la productivité de l’équipe et non de la diriger. Le Srum Master intervient donc auprès du product owner et de l’équipe de développement. Il veille au bon fonctionnement du projet, anime les réunions et s’occupe de la communication entre les membres de chaque équipe.

L’équipe de développement

L’équipe de développement se compose généralement de 4 à 6 personnes, de différents profils. Elle peut comprendre tant bien un développeur qu’un architecte. Les membres choisis dépendent des besoins. Il est donc possible qu’une équipe de développement nécessite l’intervention d’un graphiste, d’un DBA ou encore d’un ingénieur système. Quels que soient les profils requis, son rôle consiste à transformer les besoins du product owner en fonctionnalités réelles, efficaces et utilisables.

Les événements Scrum

Le Sprint

Dans la méthode agile Scrum, le Sprint représente les intervalles de temps durant lesquels l’équipe complète des tâches du backlog. La période définie varie de 2 à 4 semaines, en fonction des besoins de l’équipe. Elle lui permettra de réaliser une version terminée et utilisable du produit demandé par le client. Un nouveau sprint commence dès que le précédent est achevé et chaque sprint a son objectif ainsi que la liste de fonctionnalités à développer.

La mêlée quotidienne

Il s’agit d’une réunion quotidienne d’environ 15 minutes. Elle se fait généralement debout pour éviter de s’éterniser et perdre du temps dans des débats inutiles. Le but principal de la mêlée quotidienne est de faire un point sur la progression journalière du Sprint. Elle permet à l’équipe d’organiser les activités à effectuer et d’établir un plan pour les prochaines 24 heures.
En général, la mêlée quotidienne se fait à la même heure et au même endroit. Chaque membre de l’équipe de développement doit faire un rapport sur les activités qu’ils ont réalisées la veille. Il doit également déterminer celles à accomplir et les obstacles susceptibles de le retarder dans l’achèvement du produit.

La planification d’un Sprint

La réunion de la planification d’un Sprint permet à l’équipe Scrum de déterminer les tâches à accomplir. D’une durée limitée de 8 heures pour les Sprints d’un mois, elle permet à l’équipe Scrum d’établir la liste des éléments à traiter et la procédure à suivre pour y arriver.

La revue du Sprint

La revue du Sprint représente le bilan du Sprint réalisé. Dès la fin du Sprint terminé, l’équipe Scrum ainsi que les parties prenantes se réunissent pour valider les activités et fonctionnalités accomplies pendant le Sprint. En général, cette réunion dure au maximum 4 heures.

La rétrospective du Sprint

La rétrospective du Sprint est une réunion interne de 3 heures pour un Sprint d’un mois. Elle permet à l’équipe de s’adapter aux changements susceptibles de survenir et d’améliorer continuellement le processus de réalisation. Cette dernière passe donc en revue le Sprint terminé pour déterminer ceux qui ont fonctionné et ceux à mettre au point.

Les outils utilisés pour la méthodologie Scrum

Divers outils peuvent être utilisés avec la méthodologie Scrum. Ces derniers concernent généralement le suivi du projet et la réalisation des calculs d’indicateurs.

Le burndown chart

Le bundown chart permet de visualiser l’avancement de chaque tâche. Il s’agit généralement d’un graphique simple à comprendre pour l’ensemble de l’équipe. Sur celui-ci sont inscrites les informations à connaître sur les travaux, entre autres ceux déjà réalisés et la quantité restante. Pour assurer qu’il soit actualisé en temps réel, le responsable le met à jour lors de la réunion quotidienne.

Le product backlog

Le product backlog, dite également carnet du produit représente l’outil indispensable à tout projet Scrum. Il permet à la fois de planifier les tâches et prioriser les attentes du client. Pour le mettre en place, il faut avant tout définir les objectifs du produit, du client et des différents acteurs responsables du projet. Une fois cela fait, une liste d’exigences sera établie pour être analysée par l’équipe de développement. Le coût de la réalisation, lui, est évalué lors du planning poker srcum. En général, ce document évolue en même temps que les besoins du client.

Le Sprint backlog

Le Sprint backlog ou carnet de Sprint représente le plan détaillé du projet. Celui-ci est défini pendant la réunion de planification. L’équipe responsable de la réalisation des sprints le met à jour régulièrement pour qu’elle puisse disposer d’une vision précise de la progression de ces derniers.

L’incrément

L’incrément représente les éléments achevés sur le product backlog, tant pour le Sprint en cours que ceux déjà effectués dans les sprints précédents. L’incrément doit donc être publiable en production et utilisable à tout moment.

Si vous voulez en savoir plus sur les méthodes agiles et Scrum, il existe de nombreux livres à ce sujet que je vous conseille de lire.

EBOOK GRATUIT

EBOOK GRATUIT

Le référencement naturel expliqué pas à pas : 25 pages pour mettre en place votre stratégie SEO.
En savoir plus

Vous allez recevoir le livre blanc dans votre boite mail

Pin It on Pinterest

Share This