Gérer un projet n’a jamais été une tâche facile. Pour le mener à bien, vous devez minutieusement organiser votre travail et faire des évaluations à mi-chemin. Dans cet article, nous avons sélectionné plusieurs méthodes afin de vous aider à mieux gérer vos projets.

La méthode traditionnelle

C’est la méthode classique utilisée en gestion de projet. Elle nécessite la présence d’un chef de projet, une bonne planification des tâches et l’établissement d’un cahier de charges. Elle comprend plusieurs phases, notamment :

  • la spécification des besoins ;
  • la conception ;
  • la mise en œuvre ;
  • le test ;
  • l’installation ;
  • la maintenance.

Si vous utilisez cette méthode, vous observerez une stabilité au début du projet. Cependant, vous aurez du mal à gérer les difficultés rencontrées au cours du projet, car cette approche laisse peu de place aux imprévus et aux modifications.

Son impact sur des projets peut être évalué en pourcentage, soit 11 % de réussite, 69 % de défis et 29 % d’échec. (Source : Chaos Report).

La méthode Agile

La méthode Agile est flexible et itérative. Elle est conçue pour des projets nécessitant moins de contrôle sur les livrables. Ces derniers sont organisés autour de « sprints » (cycles de livraison très courts) de 02 à 04 semaines. Cette approche est très utilisée pour des projets créatifs et nécessite la présence d’un Product Owner et d’un Scrum Master.

Si vous utilisez cette approche, vous devez avoir une équipe dédiée, polyvalente et motivée qui communique facilement.

Son impact sur des projets peut être évalué en pourcentage, soit 39 % de réussite, 52 % de défis et 9 % d’échec. (Source : Chaos Report).

La méthode Scrum

Elle est issue de la méthode Agile et permet d’améliorer la productivité de son équipe. Cette méthode est composée d’éléments fondamentaux tels que les rôles, les événements, les artefacts, les règles.

Elle implique la présence d’un Scrum Master chargé de l’organisation du travail et la participation de chaque membre de son équipe. Ce dernier doit s’assurer qu’ils communiquent et collaborent de manière constante pour la réussite du projet.

De plus, la méthode scrum est organisée autour des « sprints » de 30 jours afin de mettre l’accent sur les différentes tâches, le rôle de chaque membre et le respect des délais de livraison. Cependant l’absence ou le départ d’un membre peut perturber l’ensemble du projet.

La méthode Lean

Cette méthode est de plus en plus utilisée dans l’industrie de l’automobile et peut être aussi associée à la méthode Agile. Elle est basée sur une gestion sans gaspillage. Dit autrement, l’approche vise à effectuer un travail de grande qualité avec peu d’argent, moins de ressources et moins de temps. Elle permet l’amélioration des processus en utilisant les méthodes, les techniques et les pratiques existant dans l’entreprise.

Pour utiliser cette approche, vous devez définir vos méthodes actuelles de travail, ceci dans le but de trouver et d’éliminer facilement les retards, les imprévus et autres modifications.

Cependant, il est important de prendre rapidement les décisions et de les appliquer, car des décisions prises tardivement peuvent interrompre cette méthode.

Par ailleurs, il est difficile de déterminer les délais et les budgets avec cette méthode.

La méthode adaptative

C’est une méthode facile à adopter. Elle permet d’obtenir plus de valeur à chaque projet et d’éviter les pertes de temps sur des tâches qui n’ont aucun impact sur le projet. Cette approche est basée sur l’apprentissage des expériences passées. Le « Requirements Breakdown Structure » (structure de répartition des exigences) joue un rôle déterminant dans ce processus, car il permet de définir les objectifs stratégiques du projet.

Si vous avez déterminé vos objectifs au préalable, cette méthode vous sera d’une grande utilité. Toutefois, vous pouvez rencontrer des difficultés liées au retard ou au dépassement du budget dans l’exécution du projet en raison de la flexibilité de cette méthode.

La méthode Kanban

Elle s’inspire de la méthode Lean et s’apparente à la méthode Agile. C’est un système de gestion de projet beaucoup plus utilisé dans le secteur de l’automobile. Elle permet d’améliorer l’efficacité et la gestion du temps. Son système à flux tirés lui confère la particularité de pouvoir livrer en continu.

Cependant, la méthode Kanban a été conçue pour délivrer une production faible mais régulière.

La méthode PERT

La méthode PERT (Program Evaluation and Review Technique) utilise les graphiques afin de délimiter et d’analyser les chemins critiques. Les secteurs industriels emploient fréquemment cette approche. La présence d’un chef de projet est très importante dans ce processus. Il est chargé d’organiser le travail et repartir les différentes tâches en fonction de la durée, du type de tâches et des délais de livraison. Elle requiert une bonne élaboration du travail et un contrôle du déroulement de chaque étape.

Grâce aux graphiques, vous pouvez mieux examiner l’évolution de vos activités, éviter les imprévus et respecter les délais. Par contre, il est difficile d’utiliser cette méthode lorsque vous n’arrivez pas à faire des estimations sur chaque phase.

La méthode Six Sigma

La méthode Six Sigma a pour but d’améliorer les processus du projet, d’augmenter les profits et de réduire les déchets. Elle est très utilisée par les entreprises du secteur industriel, manufacturier et administratif afin de satisfaire leurs clients et d’effectuer des actions mesurables et efficaces. Cette approche repose sur trois principaux éléments :

  • DMAIC (Définir, Mesurer, Analyser, Améliorer, Contrôler) ;
  • DMADV (Définir, Mesurer, Analyser, Concevoir et Vérifier) ;
  • DFSS (Design For Six Sigma).

Si vous choisissez cette méthode, il est important de prendre en considération deux axes : les opinions des clients collectés à l’aide d’enquêteuses et les indicateurs fiables et mesurables. Ensuite, fixez des objectifs clairs, concrets ou réalisables. Ils doivent également être précis sur une durée, réalistes (gestion, évaluation et maîtrise faciles des risques). Vos objectifs doivent être connus de toute votre équipe pour faciliter la communication et la réussite du projet.

En outre, vous devez bien répartir les tâches et veiller au strict respect des objectifs par les membres de votre équipe. Celle-ci doit être engagée et bien motivée, car le projet est d’une grande envergure.

Par ailleurs, soulignons que la méthode Sigma Six est peu flexible. Par conséquent, elle peut limiter la créativité de vos équipes de travail.

Voilà, vous disposez à présent de plusieurs méthodes pour mieux gérer vos projets. Il ne vous reste plus qu’à choisir celle qui vous convient et l’adapter à votre projet.

Pin It on Pinterest

Share This