De nos jours, la concurrence se fait de plus en plus rude entre les entreprises. Que ce soit dans son environnement technologique ou commercial, toute entreprise qui veut se faire une place sur le marché se doit donc d’être aux aguets.

La veille informationnelle est l’une des méthodes les plus efficaces utilisées par les entreprises pour mettre en place une surveillance active dans leur environnement concurrentiel. Voici les étapes à suivre pour sa mise en place ainsi que les différents outils de veille disponibles en ligne.

Quelles sont les étapes à suivre pour réaliser une veille informationnelle efficace ?

Que ce soit pour une entreprise, une société ou une marque, la réalisation d’une veille informationnelle doit prendre en compte plusieurs éléments principaux. Plusieurs étapes sont donc requises pour une veille informationnelle qui se veut efficace.

Le ciblage de l’axe de veille

Une veille informationnelle peut se faire suivant plusieurs axes. Il peut s’agir d’une veille technologique, d’une vieille image, d’une veille concurrentielle ou d’une veille e-réputation. L’entreprise doit pouvoir identifier un axe de veille qui soit en adéquation avec ses orientations ou objectifs.

Le tri des sources

Les sources d’informations disponibles sont assez nombreuses et il n’est pas évident pour une entreprise de pouvoir les suivre au même moment. Il devient alors nécessaire de procéder à un tri pour une meilleure organisation de sa veille informationnelle. Avec la multitude des sources, l’information se trouve assez facilement.

Il est recommandé de délimiter sa veille afin de ne pas se disperser. Néanmoins, il est essentiel de diversifier ses sources d’informations. Des sites web aux réseaux sociaux en passant par les Moocs, l’univers numérique offre une possibilité infinie de s’informer.

Bien utiliser les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ne sont plus à présenter puisqu’ils comptent des milliards d’utilisateurs. En plus de constituer une large source de collecte, ils permettent aux entreprises de partager des informations avec leur communauté. Si les possibilités de choix sont multiples, il suffit de comprendre la particularité de réseau et d’y adapter sa veille informationnelle.

Avec ses plus de 2 milliards d’utilisateurs, Facebook constitue une mine d’information pour votre veille à travers les pages professionnelles et les groupes.

Reconnu comme le réseau social professionnel par excellence, LinkedIn vous permet de lire et rédiger des articles pertinents. Vous y trouverez également du contenu de qualité mis à disposition par des spécialistes dans leur domaine.

Grâce à ses hashtags, Twitter vous sera d’une grande utilité dans la réussite de votre veille informationnelle.

Avec tous les avantages qu’ils apportent, vous aurez toutes les raisons de faire des réseaux sociaux des alliés de votre veille informationnelle. En plus d’utiliser les hashtags, vous pouvez suivre des influenceurs et intégrer des groupes de discussions sur des sujets de votre choix.

Bien que le digital offre de nombreuses possibilités, vous pouvez exploiter d’intéressantes sources hors ligne. Il s’agit entre autres des conférences, des meet-up, des coworkings, des séminaires et des forums. Ce genre d’événements vous offre l’opportunité de vous informer, d’apprendre et de tirer profit des expériences d’autres personnes.

L’utilisation des outils de veille représente une autre astuce pour mieux gérer les informations relatives aux avis sur vos produits et services.

La conception d’un tableau de bord

Une autre étape indispensable dans la réalisation d’une veille informationnelle efficace consiste à créer un tableau de bord.

Une fois vos besoins et vos sources d’informations identifiés, votre veille doit donc être automatisée afin que vos contenus soient organisés, recueillis et classés. À cette étape, les réseaux sociaux sont également d’une grande utilité. Grâce aux listes, aux cartes mentales, aux tableaux qu’elles vous offrent, vous pourrez illustrer votre veille et représenter votre contenu de façon visuelle.

Il suffira alors de faire un choix entre les divers agrégateurs de flux RSS. Ensuite, il faudra faire un paramétrage en fonction des axes de veille qui vous conviennent. Cette opération s’achève par l’enregistrement des URL de vos sources d’informations.

La création d’une veille quotidienne

Cette dernière étape passe par la définition d’une heure fixe et creuse pendant laquelle la veille informationnelle de l’entreprise doit être assurée.

Par ailleurs, la veille des sites qui ne possèdent pas de flux RSS doivent impérativement être en accord avec le rythme d’activité de votre entreprise.

En respectant ces quelques étapes, vous pouvez réaliser une veille efficace pour une surveillance active de l’environnement de votre secteur d’activité en tant qu’entreprise.

Si vous souhaitez exceller dans ce domaine, il va falloir mettre votre veille en pratique. Cela passe par l’utilisation des plateformes dédiées aux partages de contenus. Vous pourrez également partager votre veille avec vos collaborateurs et collègues. Au fur et à mesure, votre capacité de rétention de l’information ne fera que s’accroître. Ceci serait un bénéfice aussi bien pour votre épanouissement personnel que pour votre évolution professionnelle.

Quelques outils de veille à utiliser

Conçus pour assister les entreprises dans la réalisation de leur veille informationnelle, les outils de veille contribuent grandement à l’obtention de meilleurs résultats. La plupart d’entre eux reposent sur la méthode du push d’information ou celle du pull d’information. Certains de ces outils peuvent même combiner ces deux méthodes.

En ce qui concerne la méthode du push d’information, l’information doit être recherchée tandis qu’avec la méthode du pull d’information, c’est l’information qui vient à vous. Ci-dessus sont listés des outils de veille dont vous pouvez vous servir :

  • Outils de partage et de discussion : Slack, Medium, Discord;
  • Réseaux sociaux : Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Youtube
  • Outils de curation : Paperli, Inroader, Panda, Netvibes, Pocket, Scoopit, Feedly;
  • Outils de veille tarifaire : Paarly, Pricing Assistant, Price Observatory;
  • Outils de veille de site web : SimilarWeb, Ahrefs, SEMRush.

D’autres outils tels que Trello peuvent être utilisés pour la création d’un tableau de veille mis à la disposition d’une équipe.

Étant équipés, vous n’avez plus qu’à entamer la rédaction d’une veille informationnelle efficace. La familiarisation avec les différentes fonctionnalités viendra au fur et à mesure que vous les appliqueriez.

Comment choisir son outil de veille ?

Si les outils de veille disponibles sur le marché sont assez nombreux, certains sont plus adaptés dans des cas précis. Il convient donc de bien choisir son outil de veille pour que ce dernier soit efficace.

Il s’agit premièrement de définir vos besoins de veille puisque la veille informationnelle peut avoir plusieurs objectifs. À titre illustratif, un outil de veille média permet de garder un œil sur votre réputation et votre marché tandis qu’un outil de veille tarifaire est utilisé pour une veille concurrentielle.

Ensuite, il convient d’identifier vos priorités. Pour vous aider, vous pouvez simplement créer une liste des critères indispensables pour vous et une autre qui regroupe les critères secondaires. Comme exemple de critères indispensables, vous pouvez prendre en compte :

  • Les sources prises en compte ;
  • L’exhaustivité de la veille ;
  • L’ergonomie et l’accessibilité ;
  • Le partage des résultats ;
  • Le service client ;
  • Les mises à jour ;
  • Les modes d’abonnement.

Une fois ces deux étapes franchies, vous pouvez alors lancer vos recherches. La liste d’outils de veille ci-dessous vous sera d’une grande utilité.

Pin It on Pinterest

Share This