Pour les entreprises, associations et collectivités locales, la gestion de la trésorerie n’est jamais une mince affaire. Pourtant, c’est un élément indispensable qui garantit la pérennité d’une activité. Pour en assurer le suivi avec plus de facilité, il est conseillé de se tourner vers des outils technologiques. Plusieurs éditeurs mettent justement à disposition des logiciels spécialisés avec des options diversifiées. Le choix s’annonce difficile, mais voici les 10 meilleures solutions à privilégier pour la gestion de votre trésorerie. 

1. Pennylane

Pennylane

Des outils comme Pennylane permettent de gérer la trésorerie d’une organisation de manière simplifiée. De nombreuses TPME, PME ou encore Start-ups privilégient déjà ce logiciel à prix très abordable. Dès 14 euros, les utilisateurs peuvent avoir des options assez complètes. C’est le partenaire incontournable pour les professionnels de la restauration, du e-commerce ou du webmarketing. 

Pennylane est un logiciel entièrement connecté, à la fois disponible sur ordinateur et appareils mobiles. Son utilisation permet d’optimiser l’exécution de certaines tâches auparavant contraignantes. Il est possible de réaliser des factures en quelques clics. Les paiements des fournisseurs sont faits plus rapidement. Les transactions et l’état de la trésorerie sont regroupés au sein d’un tableau de bord unique. L’interface du logiciel est personnalisable afin de s’adapter aux besoins de chaque activité. 

La synchronisation avec un compte bancaire peut aussi se faire afin de suivre toutes les opérations. Les éditeurs prévoient également d’apporter progressivement de nombreuses améliorations. En cas de soucis, le support client peut être contacté via téléphone, chat instantané ou mail. 
> Découvrez notre test complet de Pennylane

2. Axonaut

Axonaut trésorerie

Axonaut est arrivé sur le marché courant 2017. Elle s’est, au fil des années, imposée comme la solution incontournable pour les PME. Par ailleurs, les start-ups ou les entrepreneurs indépendants pourront également profiter de ses fonctionnalités à un prix abordable. Il s’agit d’un outil qui possède des avantages notoires pour les utilisateurs notamment en termes d’ergonomie. 

Ses modules sont assez complets avec la possibilité d’automatiser un certain nombre de tâches. Axonaut offre avant tout une totale transparence pour le gestionnaire. Son tableau de bord permet d’avoir une vue d’ensemble sur la situation de la trésorerie en un seul coup d’œil. Cela inclut notamment les chiffres sur l’état actuel de la caisse ou concernant les dettes et les créances à surveiller. À cela s’ajoutent d’autres récapitulatifs utiles. 

Le logiciel peut se synchroniser avec les données que possède l’entreprise et procure un module de saisie pratique. Axonaut simplifie réellement l’administration des notes de frais, des stocks ou encore de la facturation. C’est également un logiciel de CRM pour la gestion des relations clients. 

3. Irma

Irma

Irma est le logiciel de prévision de trésorerie pour les startups, les petites entreprises et les freelances qui vous permet d’anticiper votre trésorerie de manière précise et fiable.

L’outil connecte vos banques et vos outils de facturation afin que vous puissiez suivre les données en temps réel, de façon sécurisée et automatique.

Irma propose des actions personnalisées pour optimiser le fond de roulement, notamment la planification des acomptes, la prédiction des dates de paiement des factures et la gestion des rappels.

L’outil crée une véritable visibilité pour l’avenir. Vous pouvez anticiper avec sérénité grâce à un suivi intelligent de votre activité et un contrôle de vos flux de trésorerie. C’est facile à utiliser et à comprendre.

Pour finir, irma vous donne la possibilité d’essayer son service gratuitement pendant 30 jours, puis propose une tarification audacieuse : vous pouvez choisir le prix qui convient le mieux à votre entreprise, sans engagement !

4. Agicap

Agicap

Développé par trois Français, Agicap fait le bonheur d’un grand nombre d’entreprises depuis 2016. Il s’agit d’une solution entièrement connectée, dont les modules sont adaptés à une multitude de secteurs d’activités. Le logiciel permet de répondre facilement aux structures de différentes envergures opérant dans la restauration, l’immobilier, etc. Parmi ses principaux atouts figurent sa polyvalence et sa capacité à s’intégrer aux outils de gestion.

Agicap est un véritable outil d’assistance à la décision. Son module de suivi de la trésorerie apporte la visibilité nécessaire aux utilisateurs, les aidant à anticiper les flux. Cela est possible grâce à ses options de prévision. Par ailleurs, c’est un logiciel idéal pour optimiser les besoins en fonds de roulement. La gestion se fait à partir d’une interface unique qui centralise un certain nombre de commandes.    

En outre, Agicap offre l’opportunité de se synchroniser avec ses données bancaires en toute sécurité. C’est une fonctionnalité essentielle en matière de suivi de trésorerie. Les mouvements ou transactions effectuées sur le compte lié seront affichés sur le tableau de bord de l’outil. 

5. Fygr

Fygr

Les structures de petite envergure ont souvent une bonne maîtrise de leurs produits, mais ont du mal avec la gestion administrative. Fygr est ainsi la solution qui peut les aider à optimiser leur trésorerie. Cet outil accompagne de nombreuses petites entreprises ou associations dans leur quotidien. Encore une fois, c’est une solution développée par des Français.  

Logiciel 100 % connecté, Fygr regroupe un grand nombre de fonctionnalités pratiques. Son tableau de bord permet d’avoir la situation générale de sa trésorerie en temps réel. Les affiches se font par graphiques pour faciliter la lecture des statistiques. Le logiciel offre également un module de synchronisation bancaire pour surveiller les mouvements de ses comptes. À cela s’ajoute le programme de simulation à plusieurs scénarios pour anticiper les flux. 

Fygr peut être utilisé sur n’importe quel ordinateur ou tablette. Cependant, son éditeur n’a pas développé d’application pour smartphone. Le logiciel héberge les données de ses clients sur des serveurs situés en Europe. De plus, en matière de confidentialité, le respect des normes RGPD est garanti. 

6. Iziago

Iziago

La gestion financière est souvent pénible pour les indépendants et les petites structures qui démarrent. Afin de les aider, il est conseillé de se tourner vers des logiciels spécialisés comme Iziago. Celui-ci offre des modules de suivi de trésorerie très poussés, conçus pour les TPE et les PME. Restaurateurs, artisans, associations, etc., sont les principaux clients de cette solution d’Exalog.

Iziago ne nécessite aucune installation. Le logiciel est hébergé en ligne et s’utilise depuis son navigateur, mais ne dispose pas d’application mobile. En matière de fonctionnalités, l’outil procure beaucoup de praticités. En effet, il sera facile de saisir ses dépenses et ses recettes et d’en faire le suivi de manière centralisée. Des graphiques intuitifs seront affichés afin de réaliser des interprétations assez facilement.  

Les options avancées du logiciel permettent de se soustraire des contraintes apportées par les tableaux Excel. De plus, Iziago a mis un point d’honneur en matière d’automatisation des tâches récurrentes. Le suivi des relevés de compte est aussi possible grâce à la synchronisation bancaire. Cela peut se faire avec des établissements locaux, mais aussi européens. 

7. Sage

Sage trésorerie

Sage est sans doute le plus populaire des éditeurs de logiciels de comptabilité. L’enseigne britannique propose également une solution entièrement dédiée à la gestion de trésorerie. Elle aide les entreprises de tout type à suivre, mais aussi à anticiper les mouvements des flux financiers. 

Le logiciel Sage ne manque pas d’atouts. Il procure les fonctionnalités dont les professionnels ont besoin pour pérenniser leur activité. Cela inclut notamment une interface de monitoring affichant toutes les données de trésorerie en temps réel. Les utilisateurs auront la visibilité nécessaire pour prendre les meilleures décisions financières possibles. Par ailleurs, les tâches répétitives pourront être automatisées en quelques clics.  

Sage pourra facilement s’intégrer au système d’information des entreprises. Ses modules d’intégration lui permettent de se synchroniser avec différents programmes annexes. C’est un outil polyvalent qui aide les utilisateurs à limiter les risques de découvert. Il offre aussi l’opportunité de faire des économies sur les frais de gestion bancaire.

8. RocketChart

RocketChart

Encore une solution made in France, RocketChart est une des meilleures alternatives aux vieux tableaux Excel. Plusieurs organisations sont déjà convaincues par son architecture et ses modules variés. Des spécialistes du web en passant par des organismes financiers, le logiciel plaît à de nombreuses entités. Les tarifs commencent à 49 euros par mois HT et il n’est pas nécessaire de s’engager pour profiter de ses fonctionnalités. 

Il est ici question d’un logiciel SaaS qui fonctionne directement en ligne. Les gestionnaires peuvent l’avoir aussi bien sur un PC Mac que Windows. Par ailleurs, il est également possible de se tourner vers l’application pour tablette. En matière d’ergonomie, RocketChart fait réellement gagner du temps. Le logiciel pourra facilement se lier avec un ou plusieurs comptes bancaires pour un suivi permanent. 

Son simulateur multi-scénarios sera d’une grande aide pour évaluer les impacts de certains évènements sur sa trésorerie. RocketChart permet ainsi de faire des prévisions plus ou moins précises afin de prendre les meilleures décisions. Les utilisateurs l’apprécieront aussi pour son respect des normes de confidentialité (RGPD). 

9. IPaidThat

IPaidThat

IPaidThat est un logiciel créé en 2017. Il s’est aujourd’hui considérablement développé. Il accompagne les entreprises de toute taille dans la gestion de leur trésorerie. Des indépendants aux grandes structures en passant par les PME, chacun y trouvera son compte. Différentes formules tarifaires sont d’ailleurs disponibles en fonction des moyens et des besoins des utilisateurs. Le plan le moins cher est de 73 € et la version Pro + se chiffre à 311 € (mensuels HT). 

Pour profiter des fonctionnalités d’IPaidThat, il suffit de créer un compte en ligne. En effet, c’est un outil connecté, accessible depuis un navigateur web. Son côté « responsive » est très pratique. En effet, le logiciel est utilisable via tablette et smartphone. Parmi ses fonctionnalités principales figurent la gestion des notes de frais et l’édition de facture.

Par ailleurs, IPaidThat s’est focalisé sur l’automatisation dont la synchronisation bancaire. Cette dernière peut se faire sans aucune contrainte avec plus de 300 établissements à travers l’Europe. La liaison sera possible avec des banques traditionnelles, mais également avec les enseignes 100 % dématérialisées. 

10. Exabanque

Exabanque

Autre produit développé par Exalog bien avant Iziago, Exabanque est une pionnière en matière de gestion de trésorerie. Il s’agit d’un véritable allié pour les entrepreneurs qui souhaitent se faciliter la vie. Tous les secteurs d’activités peuvent profiter des fonctionnalités de ce type d’outil. Cabinets d’administration immobilière, industries de manufacturing ou commerçants sont déjà conquis. 

Exabanque est un logiciel de type SaaS. De ce fait, pour l’utiliser, il suffit juste d’avoir un ordinateur et une connexion internet. Pour encore plus de praticité, une application mobile est disponible pour les smartphones sous iOS et Android. Évidemment, la synchronisation avec les banques est une des fonctionnalités intéressantes du logiciel. Les utilisateurs ont la possibilité de faire la liaison avec un ou plusieurs comptes. Il en est de même pour l’automatisation qui permet de réaliser plusieurs tâches en même temps.

Avec Exabanque, les données des utilisateurs seront en sécurité dans le respect du RGPD. Par ailleurs, le service client est joignable aux heures de bureau. Aussi, pour faciliter la prise en main, le centre d’aide du site est très complet. 

11. Kyriba

Kyriba

Kyriba est un éditeur de logiciel de gestion financière faisant partie des leaders mondiaux dans ce secteur. Les solutions qu’il propose incluent justement un outil performant de suivi de trésorerie. À ce jour, plus de 2 500 structures dans le monde en font usage, dont des entreprises de grande envergure. 

Les fonctionnalités offertes par Kyriba sont multiples et peuvent être personnalisées en fonction des besoins des clients. Le logiciel dispose de plusieurs avantages. En premier lieu, l’utilisateur peut avoir un aperçu global de ses finances l’aidant à réaliser des prévisions. Par ailleurs, le logiciel permet aussi l’automatisation des missions les plus récurrentes. Enfin, le contrôle de trésorerie est simplifié grâce à un tableau de bord très complet. 

Kyriba permet de gérer les transactions bancaires et les comptes de manière centralisée. Les éditeurs accordent également une attention particulière à la protection des usagers contre les fraudes. L’outil est également facile à maîtriser et peut se synchroniser avec d’autres solutions numériques (ERP, plateformes de trading, etc.).

Comment choisir son logiciel de trésorerie ?

Les fonctionnalités des différents logiciels de trésorerie semblent toutes assez similaires. Effectivement, il existe des modules incontournables utiles à tous les gestionnaires. Cependant, les outils disponibles sur le marché n’ont pas forcément tous le même niveau d’efficacité. Il est donc essentiel de prendre en compte certains critères pour choisir correctement son logiciel de trésorerie. 

En premier lieu, comme il s’agit de traiter des données financières, la sécurité est d’une importance capitale. Le logiciel doit garantir un niveau de confidentialité élevé. De ce fait, le respect des normes et des législations de type RGPD est à considérer sérieusement. Il ne faut pas hésiter à poser des questions aux éditeurs à ce sujet. 

Par ailleurs, afin d’identifier plus facilement l’outil adapté, il faut établir ses besoins au préalable. Outre les options classiques, certains trésoriers souhaitent des modules poussés de CRM ou éditer des factures et devis par exemple. Des discussions en interne avec tous les collaborateurs concernés sont conseillées. 

Le prix sera également un critère de premier plan. Habituellement, plusieurs plans tarifaires sont proposés, surtout pour les logiciels connectés. Des comparaisons sont donc à faire, en prenant en compte le montant de l’abonnement et les fonctionnalités offertes. 

Enfin, l’interface du logiciel mérite aussi une attention particulière. En effet, il est préférable de privilégier les outils simples et ergonomiques.

Pin It on Pinterest

Share This