Connaissez-vous la saisie semi-automatique du moteur de recherche Google ? Cette fonction complète automatiquement votre requête en se basant sur les recherches les plus fréquentes.

Certaines suggestions sont si surprenantes que nous avons utilisé cet outil pour découvrir ce que les internautes européens pensent des Français. L’anonymat offert par internet permet de poser des questions sans tabou, et cela se remarque dans les résultats. Nous avons pu dégager des tendances par pays et avons présenté les résultats sous forme d’une carte interactive.

Carte requetes Google

Comment avons-nous procédé ?

Pour chaque pays européen, nous avons répertorié les recherches Google les plus populaires au sujet des Français. Avec une part de marché de 93 % en Europe, le moteur de recherche constitue une base de données fiable et représentative.

Grâce à notre équipe composée de 24 nationalités, nous avons pu donner une dimension unique à cette étude. Chaque recherche a effectivement été réalisée dans la langue officielle du pays et les résultats ont ensuite été traduits en français. La saisie semi-automatique n’étant pas activée lors de requêtes à faible volume de recherche, certains pays n’ont malheureusement pas pu être pris en compte. Par ailleurs, les questions racistes et dénigrantes ont volontairement été écartées de l’étude.

Les Français, entre stéréotypes et idées reçues.

Parfois drôles ou étonnantes, les questions des internautes européens à propos des Français tirent souvent leurs origines de faits historiques.

  • De nombreux pays s’interrogent sur notre hygiène apparemment douteuse. Ce cliché nous suit effectivement depuis l’époque de Louis XIV1, où les gens préféraient s’asperger de parfum plutôt que de prendre un bain.
  • Notre arrogance et notre grossièreté sont également pointées du doigt. Une étude du Pew Research Center révèle que les Français sont considérés comme les habitants les plus hautains d’Europe2.
  • Notre tour de taille épate nos voisins européens. Et notre réputation fait vendre ! Pour preuve, le best-seller américain “Ces Françaises qui ne grossissent pas”3 s’est vendu à plus de 3 millions d’exemplaires à travers le monde et a été traduit dans plus de 40 langues.
  • Les Grecs s’inquiètent de notre volonté de détruire la tour Eiffel. Même si la tour Eiffel devait effectivement être détruite après l’Exposition Universelle de 1889, son succès fut tel, que les Parisiens gardèrent ce qui deviendra vite le symbole de la capitale.

Quelles questions soulèvent les autres pays d’Europe ?

Les Français ne sont bien évidemment pas les seuls à générer bon nombre de questions ; chaque pays aimerait en savoir plus sur son voisin. Encore une fois, les questions sont surprenantes :

  • Les Turcs se demandent pourquoi il n’y a pas de rats en Autriche.
  • Les Hollandais, admiratifs, veulent connaître la raison qui rend les Italiens si fantastiques.
  • Les Polonais, entre clichés et anachronisme, s’étonnent que les Italiens ne parlent pas latin.
  • Les Italiens s’interrogent sur la phonétique des Espagnoles qui écrivent « jajajajaja ».

Enfin, les Grecs se demandent pourquoi les étudiants suédois crient la nuit. Une tradition qui prend place tous les soirs à 22h00. Les habitants poussent des cris par la fenêtre. Cette tradition s’appelle “les cris de Flogsta”, du nom de la première ville qui l’a mise en place.

Après avoir parcouru l’Europe et satisfait notre curiosité, reste à savoir ce que nous, les Français, aimerions apprendre sur notre propre personne. Voici les suggestions obtenues sur Google France pour assouvir notre soif d’introspection.

http://www.shopalike.fr/carte-europe-voisins

Sources : 
1 http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/06/23/2531439_la-france-a-l-epreuve-de-ses-cliches-qu-en-est-il-vraiment.html
2 http://www.levif.be/actualite/international/les-francais-consideres-comme-les-habitants-les-plus-arrogants-d-europe/article-normal-83797.html
3 Mireille Guiliano, 2007, Ces Françaises qui ne grossissent pas : Comment font-elles ?

Article invité rédigé par Shopalike