Devenir SEO manager

Fiche métier, formation et salaire
  1. Métiers du numérique et digital
  2.  » Le métier de SEO manager

Les moteurs de recherches (Google, Bing, Yahoo, etc.) mettent régulièrement à jour leurs algorithmes de classement de sites internet. Il revient au SEO manager de d’informer et de proposer des améliorations stratégiques à son client. Ces optimisations ont pour objectif d’octroyer au site dont il se charge une meilleure position sur le Web. Assumant un rôle de conseiller, il explique les raisons de la révision de la stratégie éditoriale et de communication.

Présentation du métier de SEO manager

Le référenceur joue un rôle déterminant dans le classement d’un site web dans les moteurs de recherche. Ses principales missions consistent à identifier les failles de la stratégie de communication mise en place et à les corriger. Ses propositions visent à classer la plateforme autant que possible dans la première page des résultats.

Cet objectif repose sur plusieurs actions concrètes comme l’augmentation du trafic via les backlinks. L’identification des mots-clés pertinents relève aussi des fonctions du SEO manager. Il s’appuie de ce fait sur l’optimisation des contenus via des choix de keywords pertinents. Le référenceur effectue une veille technologique, notamment au niveau de l’indexation et de toutes les procédures qui s’y rapportent.

L’environnement de travail d’un SEO manager le soumet à différentes sortes d’épreuves et de défis. Parmi les plus évidents figure l’augmentation du taux de conversion en mettant en place une politique pour générer du trafic. Cet expert des moteurs de recherche exerce soit en tant que consultant ou en intégrant une entreprise digitale. Dans tous les cas, son profil est le même : maîtrise des outils de tracking, solides connaissances du Web… Une veille concurrentielle est aussi nécessaire pour mieux positionner le site par rapport aux autres. Cela en dehors des exigences des moteurs de recherche.

Les missions

D’abord, le SEO manager procède à une analyse approfondie du site, en dépouillant toute son architecture digitale. Cela dans le but de soulever les failles et les irrégularités. Il corrige ces anomalies pour une optimisation. En tant que spécialiste du Search Engine Optimization, il base ses propositions sur les éléments de référencement naturel. Celui-ci est axé sur les mots-clés, le crawling ou le backlinking. Dans l’instauration de cette nouvelle politique éditoriale, le consultant SEO collabore étroitement avec toutes les branches de la communication. Il se concerte ainsi avec l’équipe de la rédaction ou de référencement, entre autres.

Le référenceur web travaille par phase, en partant de l’identification de la cible jusqu’à l’établissement d’une liste de keywords. Cette liste contient les plus pertinents en accord avec le domaine du site et les exigences des moteurs de recherche. La proposition des mots clés tient aussi compte des termes les plus utilisés par les internautes pour effectuer une recherche. La notoriété et la pertinence du site optimisé se basent sur les liens partenaires ou les backlinks. Un choix éclairé de ces liens internes et externes garantit la fiabilité et le référencement de la plateforme en question.

Les qualités humaines nécessaires

Les responsabilités du référenceur web impliquent plusieurs qualités primordiales. De grandes capacités d’analyse sont recherchées chez un SEO manager, doublées d’un excellent sens de l’organisation. Il doit également posséder une bonne aisance relationnelle et être à l’écoute pour communiquer efficacement avec les membres de l’équipe. Ce professionnel dispose aussi d’une bonne pédagogie. Dans la même logique, l’esprit d’équipe est de rigueur.

Le chargé de référencement web est curieux. C’est ainsi qu’il peut se renseigner quotidiennement sur les évolutions des algorithmes et de l’environnement numérique. Savoir anticiper les risques et de fortes dispositions à la négociation sont aussi des qualités essentielles dans ce métier. Créatif et novateur, le SEO manager propose des idées attrayantes pour sa cible et percutantes pour les moteurs de recherche.

Fin observateur, le conseiller en référencement est capable d’identifier des problèmes et d’apporter des solutions efficaces. Ses connaissances linguistiques lui seront d’une aide précieuse dans le listing des keywords.

Les compétences techniques requises

D’emblée, les compétences d’un SEO manager appartiennent au domaine numérique : développement web, avancées technologiques, outils de recherche, etc. Il s’appuie sur ses notions en marketing digital et en rédaction pour ajuster la politique éditoriale d’un site. Une parfaite maîtrise de la langue est exigée pour l’identification des termes pertinents et des mots-clés adaptés. Une connaissance des évolutions et des mises à jour des algorithmes est requise pour assurer la veille technologique.

Le webmarketing n’a pas de secret pour le chargé de référencement web. Ses solides bases en trafic, affiliation et link-building sont les garants de la réussite de sa mission. Ses connaissances approfondies des outils et techniques de SEO sont indéniables. Il maîtrise à la fois le référencement naturel et payant. Une capacité de gestion de projet est un véritable atout. En effet, le SEO manager devra intervenir dans toutes les phases d’optimisation. Enfin, la maîtrise des outils informatiques reste une priorité dans ce métier.

Quelle(s) formation(s) pour devenir SEO manager

Le poste de chargé de référencement web est accessible aux titulaires d’un diplôme en marketing digital ou en techniques de communication. Ce professionnel a un niveau bac+3 ou bac+5. Les cursus pour les candidats pressentis sont les formations en référencement, techniques de communication, e-marketing ou informatique. Des BTS, DUT, Licence Pro dans le domaine de l’Internet permettent de prétendre à ce poste.

Le SEO manager est surtout un professionnel expérimenté. C’est par la pratique qu’il maîtrise les tenants et les aboutissants de ses fonctions. Des acquis personnels sont souvent appréciés.
Le salaire
La rémunération d’un référenceur web salarié et freelance est différente. Comme pour toutes les fonctions, le salaire dépend de l’envergure de l’agence digitale ou du budget de son client. Néanmoins, un SEO manager indépendant gagne plus qu’un employé.
Un profil junior ou débutant touche entre 21 000 et 35 000 euros en moyenne par an. Ce tarif est généralement appliqué jusqu’à 3 ans d’expérience. Un chargé de référencement web confirmé ou senior perçoit un salaire annuel moyen de 35 000 à 50 000 euros. Ce chiffre peut atteindre les 60 000 euros dans certaines entreprises. Un SEO manager confirmé témoigne d’une expérience de 3 à 5 ans au minimum.

Pin It on Pinterest

Share This