Le lancement de nouveaux produits n’est pas une tâche aisée. Ce type de projet nécessite la participation active de tous les collaborateurs au sein d’une entreprise. Pour faciliter cette action, la méthodologie Scrum a été conçue. Cette technique dite agile se base sur l’informatique et nécessite une mise à jour constante des ressources. Cette initiative permet de faire en sorte que le projet soit mené à bien.

Définition de la méthodologie Scrum

La méthodologie Scrum est une approche apparue en 1986. Catégorisée dans les méthodes Agiles, cette pratique rapide et flexible permet la conception et le lancement de produits innovants. Le terme scrum est tiré d’une pratique du rugby qui signifie « mêlée ». Ainsi, cette astuce de travail nécessite que les collaborateurs travaillent étroitement pour l’avancement du projet. Il revient à chacun de recadrer les autres pour s’assurer que le produit sera fonctionnel dans les délais impartis.

Un schéma précis est nécessaire pour l’application de cette méthode de travail. Des rôles sont distribués à chaque collaborateur. Ainsi, tous travaillent à la réalisation et à la réussite du nouveau produit. La participation active de tous les acteurs du projet est la base de cette méthodologie. Le Scrum tient la place de cadre dans les activités. Il est composé d’éléments incontournables assurant sa réussite. Il s’agit des rôles dévolus à chaque participant et des événements à programmer tout au long du projet. Des artefacts sont nécessaires à chaque étape, de la conception à la réalisation du produit.

scrum-projet_kanban

Exemple de sprint dans la solution MaestroProjet

Le terme « événement » fait référence aux nombreuses réunions nécessaires à la mise en place du projet. Il peut s’agir aussi de sa réorientation et sa finalisation. Dans la méthodologie Scrum, des Sprints sont constamment créés. Il s’agit d’une feuille de route comprenant un objectif et les actions à entreprendre pour l’obtention du produit final.

Plusieurs Sprints seront nécessaires tout au long du projet. Ils doivent être planifiés en amont et des mêlées quotidiennes assurent leur réalisation. Des revues et des rétrospectives du Sprint sont ponctuellement programmées. Elles offrent à l’équipe d’adapter le projet aux modifications survenues au cours des actions.

Le terme « artefact », quant à lui, désigne les éléments nécessaires à la conception du projet. Il comprend le carnet du produit (product backlog) supervisé par le product owner. Il s’agit d’une liste évolutive des attentes du client.
Vient ensuite le carnet de Sprint (Sprint backlog) ou plan détaillé des objectifs du Sprint établi après une planification. Il fait constamment l’objet de mises à jour. Ce document fonctionnel et utilisable comprend tous les éléments finalisés du product backlog pour le Sprint actuel. Les points déjà terminés y figurent également.

Enfin, vous retrouverez le graphique d’avancement (Burndown Chart), un tableau simplifié retrace l’avancement des activités indiquées dans le Sprint backlog. Il renseigne sur les tâches restantes avant le délai final. Ce document est constamment actualisé par le Scrum master après chaque mêlée quotidienne.

La répartition des rôles dans Scrum

La participation active de tous les éléments d’une société est la clé de la réussite de la méthodologie Scrum. Le client demandant le produit fait également partie de cette dernière. S’il ne s’implique pas correctement, l’avancement de la création du produit peut être compromis. Pour que le projet soit mené à bien, chaque collaborateur reçoit un rôle précis. Cette mesure permet d’optimiser la productivité, la créativité et la flexibilité. Une grande polyvalence est nécessaire dans cette situation.

Le Scrum master tient un rôle important dans l’équipe. Il est responsable de l’application de la méthode Scrum. De ce fait, il veille à ce que chaque participant comprenne les enjeux du projet et œuvre à toutes les actions décidées. Il tient le rôle de facilitateur et de coach de développement. Sa mission est de simplifier la communication dans l’équipe pour que les
compétences et la productivité soient boostées.

Le product owner tient aussi une grande place dans la méthodologie Scrum. Responsable du product backlog, il dirige l’équipe de développement. Son rôle consiste à hiérarchiser les fonctionnalités à créer ou à modifier. Il valide également toutes les actions réalisées.
L’équipe de déploiement, quant à elle, a pour mission de donner corps aux attentes du product owner. Elle est composée de 3 à 9 personnes polyvalentes. Elles travaillent de concert pour créer un produit répondant au cahier des charges et aux besoins du client.

Zoom sur maestroPROJET

Vous l’aurez compris, la méthodologie Scrum est très stricte et nécessite vigilance et pluridisciplinarité. Toutefois, pour mener à bien ce type de projet, vous pouvez compter sur divers outils informatiques, dont maestroPROJET.

Ce logiciel polyvalent permet une vue d’ensemble des différentes étapes de la technique Scrum. Avec maestroPROJET, la réalisation de nouveaux produits est facilitée et accélérée. Cet outil simplifié présente un affichage fluide pour une meilleure prise en main par toute l’équipe.Grâce à Maestroprojet, le partage des tâches est effectué facilement. Chaque participant est affecté à une mission précise. Des estimations de leurs activités et du temps restant sont constamment affichées pour un meilleur suivi.

scrum-product-backlogLe logiciel est également très intelligent. Il offre une assistance complète pour la gestion du product backlog et du Sprint backlog. Il est aussi un atout de taille pour le contrôle des événements nécessaires à la méthodologie Scrum.

Grâce à une centralisation en temps réel des données, il vous sera plus facile de programmer les mêlées quotidiennes. Il en va de même pour les autres réunions relatives à la création de nouveaux Sprints. De même, chaque participant peut apporter des modifications aux activités réalisées. Ce qui accélèrera les préparations pour la finalisation du produit demandé.

Au cours des activités mettant en œuvre la méthodologie Scrum, des problèmes peuvent survenir. maestroPROJET vous permet de créer des tickets pour signaler les bugs et autres dysfonctionnements. D’autres collaborateurs plus qualifiés seront prévenus et pourront donc agir rapidement pour les résoudre.
A préciser que la méthode Scrum nécessite la création d’artefacts pour un suivi précis des activités. Avec ce logiciel, profitez de tableaux mettant en avant les incréments tout au long du projet. Il réalise également des graphiques visant à vous donner une vue globale des tâches réalisées. Vous aurez également un aperçu des actions restantes dans les délais impartis.

Reçoit ta dose de digital

Reçoit ta dose de digital

Toutes les deux semaines, reçoit les derniers articles et conseils de Digitiz dans ta boite mail.

Merci, votre inscription a réussi !

Pin It on Pinterest

Share This