La plupart des entreprises reconnaissent l’importance d’avoir une forte présence en ligne, mais elles négligent souvent les consommateurs dans ce processus. Dans l’environnement dynamique d’aujourd’hui, les entreprises doivent tout faire pour garantir une expérience utilisateur (UX) cohérente.

À l’ère du numérique, le premier contact d’une personne avec la marque d’une entreprise passe toujours par son site internet. C’est ce qu’elle voit avant même d’entrer dans un magasin physique. C’est là qu’entre en jeu le design interactif, appelé également design d’interface

Le design interactif est la clé d’une meilleure UX

Le design d’interaction est une autre façon de penser à votre public. Il s’agit d’un terme essentiel qui relève de l’interface utilisateur du point de vue de la conception. Le design interactif comprend la gestion du contenu, la conception graphique et l’architecture de l’information (qui se recoupent toutes avec l’UX). Il s’intéresse au contact entre les produits d’une entreprise et ses utilisateurs. Un consommateur peut facilement atteindre ses objectifs si un site internet présente des interactions bien conçues et bien exécutées.

Du plus simple au plus complexe, voici quelques-uns des principes fondamentaux du design d’interaction que vous devez connaître.

Le design d’interaction en cinq dimensions

Il existe cinq concepts fondamentaux du design d’interaction, que les développeurs appellent des mesures. Ce sont les suivants :

1D : Les mots
2D : Les représentations visuelles
3D : Les objets physiques ou l’espace
4D : Le temps
5D : Le comportement de l’utilisateur

Nous allons maintenant examiner chaque dimension plus en profondeur :

Dimension 1 : Les mots

Vous pensez peut-être qu’écrire consiste simplement à mettre un mot après l’autre, mais il y a beaucoup de choses à prendre en compte lors du choix de vos mots. Les utilisateurs éprouveront naturellement une manière positive de s’engager avec votre entreprise si vous les utilisez bien. Lorsque vous écrivez, c’est presque aussi grave que de ne pas écrire du tout si vous ne pensez pas au public auquel vous vous adressez. Les mots utilisés sur un site internet doivent être faciles à comprendre tout en transmettant beaucoup d’informations, et ils doivent s’adresser au bon public. La règle de base est d’utiliser une terminologie simple et directe, avec peu ou pas de fioritures.

Dimension 2 : Les représentations visuelles

Dans le monde moderne, les représentations visuelles désignent tout ce qui n’est pas un terme, comme la typographie, la photographie, les icônes, les diagrammes et autres éléments graphiques. Les images sont le moyen le plus efficace de capter l’attention d’un utilisateur. Si vous n’y parvenez pas avec une image, il est peu probable qu’il lise les mots sur lesquels vous avez travaillé. Les représentations visuelles peuvent être tout aussi efficaces que les mots. Les utilisateurs doivent pouvoir communiquer avec elles de manière naturelle et intuitive.

Dimension 3 : Les objets physiques ou l’espace

Il est important de créer de bons visuels, mais si vous ne les placez pas au bon endroit, ils n’auront pas le même effet. Un design web encombré a un impact négatif sur l’interaction car il rend plus difficile pour les utilisateurs de communiquer avec les différents éléments des sites internet. N’oubliez pas que les objets physiques et l’espacement peuvent varier selon l’appareil. Par exemple, le design mobile d’une entreprise doit être distinct de son design de bureau. L’environnement physique d’une personne pouvant influencer la façon dont elle communique avec un site web, les entreprises doivent tenir compte de ces facteurs lors de la conception de l’interaction.

Dimension 4 : Le temps

Le concept de dimension temporelle fait référence à la manière dont les médias peuvent évoluer dans le temps et dont le mouvement et le son peuvent influencer et influencent effectivement la manière dont un consommateur navigue et interagit avec un produit. Il convient également de noter le temps qu’un client passe à s’engager avec le produit et comment il reprendra l’interaction plus tard.

Dimension 5 : Le comportement de l’utilisateur

La conception d’interaction prend en compte la manière dont les gens interagissent avec les sites internet. En d’autres termes, comment les quatre éléments ci-dessus interagissent-ils pour affecter l’interaction d’un utilisateur avec un produit ? L’expérience de l’utilisateur est souvent améliorée en tenant compte des réactions émotionnelles des utilisateurs et en formulant de nouvelles suggestions sur la base de ces réactions.

Directives importantes

Outre ces cinq dimensions universellement reconnues, les lois suivantes contribuent également à une interaction positive :

La loi de Hicks

Le psychologue William Edmund Hick a proposé une idée fondamentale mais révolutionnaire : plus un individu a d’options, plus il lui faut de temps pour prendre une décision. Un consommateur doit prendre en compte un plus grand nombre de choix, ce qui peut être source de confusion. En d’autres termes, si le fait de disposer d’un grand nombre d’options peut être bénéfique dans certains domaines, cela est préjudiciable lorsqu’il s’agit de s’engager avec des biens numériques. Les spectateurs peuvent prendre des décisions faciles dans certaines parties en utilisant le design d’interaction. Si un consommateur sur un site internet peut avoir plusieurs options, la plupart des magasins de commerce électronique utilisent la loi de Hick pour segmenter les choix et catégoriser les articles afin de faciliter la navigation, le défilement et l’achat.

La loi de Fitts

La loi de Fitts a été appliquée pour la première fois à la production du personnel sur une chaîne de montage en 1954. Bien que la relation entre la taille, la vitesse et la proximité d’un objet soit complexe, on en déduit que plus un objet est grand, plus un individu peut le désigner rapidement. La loi de Fitts est appliquée à la conception des boutons et des menus dans le but de les rendre faciles à cliquer et à parcourir, que l’utilisateur utilise un doigt ou un curseur.

La loi de Tesler

Larry Tesler, ancien vice-président d’Apple, a dit un jour que tout programme a un certain niveau de complexité au-delà duquel il ne peut plus être simplifié. À ce stade, il incombe au concepteur de transférer autant de sophistication que possible vers les processus d’arrière-plan, loin du consommateur. Il en résulte une interface utilisateur simple à naviguer et conforme à la règle de Hick.

Quelle est la différence entre le design interactif et l’UX design ?

Nombreux sont ceux qui, après avoir appris à connaître le design d’interaction et le design d’expérience utilisateur, ne savent plus quelle est la différence entre les deux. Bien qu’il y ait une certaine corrélation, il existe des variations importantes entre les deux.

Dans le domaine de l’UX design  :

  • La convivialité d’un site web est essentielle, mais ce n’est pas le seul objectif de l’expérience utilisateur.
  • En termes d’UX, un produit numérique tel qu’un site internet ou une application doit répondre aux besoins de l’utilisateur à plusieurs niveaux.
  • Les spécifications et l’architecture back-end facilitent la compréhension et la navigation d’un utilisateur sur le web.
  • Dans un monde idéal, le consommateur tire de la valeur de l’utilisation du produit.

En ce qui concerne le design interactif :

  • Le design d’interaction se concentre uniquement sur la manière dont un utilisateur interagit avec un produit.
  • Le mécanisme par lequel un individu interagit avec un produit est appelé conception d’interaction.
  • Lors du développement d’un design, un designer d’interaction a généralement plus de responsabilités, telles que les tests de marché, la collecte de données et la réalisation d’études sur le terrain.

En d’autres termes, la conception d’interface est un sous-ensemble de l’expérience utilisateur, dans la mesure où elle s’y superpose. Un concepteur UX s’intéresse davantage au produit final d’une conception, tandis qu’un concepteur d’interface s’intéresse davantage aux processus qui aboutissent à des expériences utilisateur communicatives.

Considérons le scénario suivant : un site web est un tout nouveau parc d’attractions. Le plan du parc est créé par le designer d’interaction, qui construit également les routes qui relient les manèges et réfléchit à la manière dont le trafic circulera dans le parc. Le concepteur d’interface utilisateur, quant à lui, recueillera les commentaires des clients et fera des suggestions pour améliorer l’expérience des visiteurs du parc.

En résumé

Vous êtes gagnant lorsque vous abordez le design d’interaction comme un moyen de communiquer avec votre public. En matière de design d’interaction, il s’agit avant tout de parler au public. Pour ce faire, assurez-vous d’utiliser les meilleurs mots et images possibles. N’oubliez pas que la façon dont une personne interagit avec un produit numérique (qu’il s’agisse d’un site internet, d’une application ou de toute autre chose) a un impact sur ses décisions et sur d’autres aspects de son parcours utilisateur.

Faites en sorte que ce soit facile et agréable. Les mots, les images, l’espace, le temps et le comportement sont tous pris en compte dans le design d’interaction. L’objectif d’un concepteur d’interactions est de fournir aux utilisateurs des interactions simples qui nécessitent le moins de connaissances possible. En appliquant les concepts de base du design d’interaction, une entreprise rendra ses produits interactifs plus intuitifs, créera des expériences plus significatives et, finalement, obtiendra des résultats commerciaux plus favorables.

Comment choisir votre agence de design interactif ?

Maintenant que tout est plus clair pour vous, il est temps de voir comment sélectionner l’agence avec qui vous allez collaborer. Il est important de prendre en compte plusieurs critères, afin que vous et vos clients soient satisfaits du design d’interaction de votre site. Voici donc quelques conseils pour choisir votre future agence, et ainsi, vous offrir la meilleure interaction humain-machine possible. Vous allez voir, cela n’a rien de compliqué.

  • L’expérience de l’agence : Forcément, plus une agence a de l’expérience et mieux c’est pour vous et votre entreprise. Nous vous invitons donc à vous renseigner sur l’année de création de l’agence. Si cela n’est pas indiqué sur leur site, vous pouvez taper leur numéro d’immatriculation sur un moteur de recherche, pour obtenir facilement l’information. Vous pouvez également prêter attention aux recommandations, réalisations et avis des clients, en regardant sur le site de l’agence, les réseaux sociaux et sur Google.
  • La disponibilité de l’équipe : Si vous avez des questions, des modifications à faire ou si vous rencontrez un problème, il est nécessaire d’avoir affaire à une équipe réactive. N’hésitez donc pas à les contacter de différentes manières (formulaire de contact, mail et téléphone) pour vous assurer que cela vous convienne.
  • Les fonctionnalités proposées : Il est important de vérifier avec précision les compétences de l’agence, afin de bénéficier du meilleur accompagnement possible dans le design interactif. Par exemple, en cliquant sur le lien, vous verrez que cette agence spécialiste dans l’interaction homme machine ixd, fonctionne en 4 temps. L’équipe va commencer par une étude utilisateur, puis faire une conception UX, avant de faire des tests et de développer la technique sur votre site. La relation homme machine est donc au cœur de leur préoccupation. L’avis des utilisateurs leur sera demandé, via un prototype interactif (wireframes).
  • Le prix : il est important de définir un budget avant même de prendre contact. Pour cela, nous vous conseillons de réaliser un cahier des charges. Non seulement cela vous permettra de comparer les devis plus facilement, mais cela permettra également aux agences de travailler exactement sur la même chose et en ayant toutes les informations pour établir le devis. Vous devez aussi garder en tête que si vous demandez des fonctionnalités particulières, cela fera forcément grimper le prix. Néanmoins, cela ne sert à rien de choisir le devis le plus bas, si cela ne correspond pas à vos besoins.
Reçoit ta dose de digital

Reçoit ta dose de digital

Toutes les deux semaines, reçoit les derniers articles et conseils de Digitiz dans ta boite mail.

Merci, votre inscription a réussi !

Pin It on Pinterest

Share This