Idée reçue N°1 : « Le Dark web n’est utilisé que pour les affaires illégales ». Ce n’est pas vrai, même si c’est ce que disent généralement les gros titres des journaux. Idée reçue N°2 : « Google sait tout ». C’est aussi faux. En effet, pour presque tous les internautes, les moteurs de recherche comme Bing ou Google sont la porte d’entrée du web : il suffit de taper les mots clés ou l’information recherchée et une longue liste de résultats apparait, renvoyant directement vers des milliers de sites. Le vrai problème c’est que

Google et ses concurrents ne connaissent qu’une partie de l’Internet et tout ce que ces moteurs de recherche ne capturent pas automatiquement est appelé “deep web” (le web profond). Mais l’immense univers parallèle du Deep et du Dark web ne sert pas seulement des objectifs illégaux. Voici comment tout cela fonctionne et comment il vous est aussi possible de cacher votre activité sur le web.

Qu’est-ce que le Dark web ?

Imaginez un océan. Tout ce que vous pouvez voir du haut des airs est ce que l’on appelle le Surface Web, la partie d’internet qui est rendue visible par les moteurs de recherche et où la plupart des utilisateurs voyagent et s’activent. Vous pouvez imaginer alors que le deep web est la partie située sous la surface de l’océan, les profondeurs. Et puis il y a le Dark web, qui est, techniquement parlant, une partie d’internet complètement cryptée et qui n’est pas facilement accessible avec tous les navigateurs.

Qu’est-ce qui est illégal dans le Deep web ?

Ce n’est pas parce que Google & Co. ignorent le deep web que tout est automatiquement illégal. Mais si vous vous concentrez sur le dark web, la partie cryptée du deep web, les choses sont un peu différentes. En effet, une grande partie des activités du dark web est illégale. Certes, vous y trouverez les informateurs, les journalistes d’investigation et d’autres spécialistes qui l’utilisent pour crypter leurs données et se protéger. Mais il y a aussi les criminels et les barons du crime organisé qui y vendent la drogue, les armes, les copies piratées de logiciels, jeux vidéo, livres, etc… et même des comptes Fortnite et Netflix détournés.

Comment entrer dans le Dark web ?

Le moyen le plus pratique pour entrer dans Dark web est d’utiliser le navigateur Tor. Il est basé sur Firefox et se connecte au réseau Tor, un énorme réseau d’anonymisation. Le navigateur Tor permet un accès anonyme aux sites web “normaux” et aussi aux sites cachés sous plusieurs couches de réseau, d’où l’appellation “réseau en oignon”.

Comment fonctionne Tor ?

Tor, qui signifie “The Onion Router”, est un projet qui vise à créer un réseau de communication distribué sur Internet, où les échanges entre les utilisateurs ne révèlent pas leur adresse IP, c’est-à-dire qu’il préserve l’anonymat de tous les membres et garde secrètes toutes les informations qui transitent sur le réseau.
Pour dissimuler l’identité et garder l’information secrète, d’autres logiciels libres ont été développés qui utilisent la même idée du routage Tor, qui consiste à faire voyager des messages de l’origine à la destination à travers des routeurs spécifiques appelés routeurs en oignon.
Tor crypte les messages qui circulent sur Internet en plusieurs couches, d’où le concept de l’oignon. Il envoie ensuite ces messages à différents nœuds, à travers plusieurs couches du réseau jusqu’à ce que le message atteigne sa destination, en effectuant ce que l’on appelle le routage en oignon, qui, combiné au HTTPS Everywhere, est un moyen d’assurer une confidentialité quasi parfaite.

Comment utiliser le réseau Tor ?

En téléchargeant ce logiciel gratuit, dont le navigateur est une version de Firefox configurée spécialement pour utiliser le réseau Tor, vous naviguerez sur ce réseau tout en gardant votre anonymat et, surtout, en ayant la possibilité de changer la localisation géographique de votre IP.

Vous devez également assurer une sécurité maximale sur votre PC en installant un antivirus reconnu et efficace et de passer par un service VPN qui n’enregistre pas les données afin de cacher totalement votre IP lors de votre entrée sur Tor.

1) Vous devez d’abord télécharger le pack de navigation Tor. Le logiciel est disponible pour Windows, macOS et Linux, sauf pour Mac en versions 32 et 64 bits.

2) L’installation de Tor est identique à l’installation de n’importe quel autre logiciel. Sur Windows, il suffit de lancer l’installateur. Les utilisateurs de Mac ouvrent l’image disque et copient l’outil dans le dossier Applications. Les utilisateurs de Linux peuvent simplement le dézipper et Tor fonctionnera sans aucune autre installation.

3) Après l’installation, lancez le programme. Le navigateur Tor se connecte automatiquement au réseau et est prêt à l’emploi. Toutes les connexions dans le navigateur Tor passeront par le réseau et seront difficiles à tracer.

4) Avant de commencer à naviguer, vous devez vérifier si Tor fonctionne vraiment. Le moyen le plus simple de le vérifier est de consulter le site Check.torproject.org. Un message vous dira si votre navigateur est bien connecté au réseau.
Voilà, vous êtes désormais bien outillé pour accéder au deep web, naviguer en tout anonymat et explorer la face caché d’internet en toute sécurité.

Pin It on Pinterest

Share This