Développeur web est un métier qui a le vent en poupe. Pour autant, la concurrence est importante, et il vous faudra savoir vous démarquer avec le meilleur CV possible. Pour ça, suivez notre guide !

Faire bonne impression dès le début de votre CV

Dans un CV, c’est souvent les premières secondes de lecture qui comptent le plus. Il est donc important de choisir un modèle de CV avec un design moderne et efficace, surtout dans un milieu professionnel comme développeur web. Vous pouvez notamment vous tourner vers le site Fisio, qui propose des modèles classiques comme créatifs, directement modifiables sur leur éditeur en ligne.

Autre élément crucial du début de lecture, c’est le titre de votre CV. Il permet d’expliquer directement votre profil et ce que vous visez au recruteur. Évitez d’être trop généraliste, en mettant un titre comme « ingénieur informatique », et préférez plutôt quelque chose qui met de suite votre spécialité en avant, de type « Développeur web Full Stack senior ».

Même chose pour l’accroche, qui vous donnera l’occasion en quelques lignes de dresser votre profil. Vous pouvez résumer vos spécialités, votre parcours, et ce qui vous amène à envoyer votre candidature. L’accroche, comme le reste de votre CV, doit être adaptée en fonction de l’offre à laquelle vous répondez.

Dans la rubrique « état civil », pensez à mettre vos moyens de contacts (mail, téléphone), mais c’est aussi le bon endroit pour mettre les liens de votre portfolio, votre profil Linkedin, StackOverFlow ou GitHub.

Mettre en avant les projets professionnels comme personnels

Comme dans tout CV classique, il faut faire une liste de toutes vos expériences professionnelles passées. Détaillez bien les missions qui vous étaient confiées, et les projets que vous avez pu mener à bien, avec les différentes technologies qui étaient nécessaires.

Les projets personnels sont aussi un atout considérable, à ne pas négliger ! Ce sont ce type de projets qui peuvent faire la différence. C’est pour cela qu’il est bien d’ajouter un portfolio à votre CV, ou un profil GitHub. Cela montre la qualité du travail que vous savez fournir, même en dehors de votre vie professionnelle, et cela donne un panel plus large de réalisations. En effet, cela peut être complémentaire avec vos projets professionnels, car vous avez peut-être travaillé sur des technologies un peu différentes. Cela montre que vous n’avez pas peur d’apprendre par vous-même.

Lister les diplômes et les certifications

La rubrique formations aura plus ou moins d’importance en fonction de la longueur de votre parcours. Si vous venez juste d’être diplômé, il sera judicieux de la mettre plus en avant, en la plaçant en haut du CV, tandis que si vous avez déjà plusieurs années d’expériences, vous pouvez la placer plus bas, en détaillant moins votre parcours scolaire.

Décrivez votre cursus, et surtout les diplômes les plus pertinents par rapport à votre domaine. En plus des formations universitaires, en tant que développeur web, vous avez sûrement des certifications à valoriser aussi. Elles sont nombreuses et permettent de valider votre niveau sur l’utilisation de telle ou telle technologie, ce qui est un point non négligeable pour plaire aux recruteurs.

Valoriser vos compétences et votre niveau de langue

Autre rubrique incontournable : celle des compétences, nombreuses en informatique. Mieux vaut les trier par catégories. D’abord, les outils en tant que tels, et les langages de programmation (HTML, CSS, Javascript, PHP, Python , Java, Ruby, MySQL). Vous pouvez jauger de votre niveau avec une barre de niveau, qui ajoutera un élément visuel, mais cela ne suffit pas : il faut également décrire votre niveau avec quelques mots concrets, ou une certification si c’est possible.

Ensuite, il faut évoquer vos différentes compétences techniques, comme la conception d’un cahier des charges, ou bien la maintenance de site web. Pas besoin de toutes les lister, choisissez les plus pertinentes en fonction du poste visé.

Autre type de compétences à ajouter : les compétences humaines, ou soft skills. Elles ont tout autant leur place. Quelques exemples : esprit d’analyse, organisation, écoute, etc.

Enfin, les langues doivent aussi trouver leur place sur votre CV. Notamment l’anglais, qui est incontournable dans le milieu de l’informatique. À nouveau, il est important de pouvoir évaluer votre niveau, avec des termes clairs comme « pratique régulière », « pratique professionnelle » ou « bilingue ». Vous pouvez aussi ajouter votre score de TOEIC ou de TOEFL s’il est récent.

Dernier point : n’hésitez pas à inclure une rubrique « Centres d’intérêts », qui pourra mettre en valeur certaines de vos qualités, et vous trouver des points communs avec le recruteur par exemple ! En revanche, ne notez des activités que si vous en avez une pratique conséquente.

Pin It on Pinterest

Share This