Devenir content manager

Fiche métier, formation et salaire
  1. Métiers du numérique et digital
  2.  » Le métier de content manager

Le content manager, comme son titre le sous-entend, gère les contenus d’un site internet. Il travaille pour une marque, une entreprise ou une agence digitale. Pour atteindre ses objectifs, il collabore étroitement avec d’autres agents digitaux comme le rédacteur, l’infographiste ou le community manager. Il dispose également de compétences en marketing et en communication.

Présentation du métier de content manager

Le content manager occupe un poste à responsabilités. Il produit, conçoit et publie des contenus en ligne. Son objectif principal est d’en assurer la qualité et la visibilité, à travers le respect de nombreuses exigences. Premier responsable de l’e-réputation de son client, il adapte les contenus aux appareils et aux formats (blog, site, réseaux sociaux…).

Fin communicateur et rédacteur aguerri, le content manager se charge de la politique éditoriale et de la stratégie marketing. Dans ses démarches, il place en priorité la notoriété de la marque ou de l’entreprise. Toutes les actions qu’il organise vont ainsi dans ce sens : SEO, choix des illustrations, architecture du site, applications, etc.

La rigueur et de solides connaissances en TIC sont ses plus grands atouts. L’esprit d’équipe est incontournable dans ce métier puisqu’il est en contact avec différents collaborateurs internes et parfois externes.

Le content manager s’appelle aussi responsable de la rédaction, chargé de contenu numérique, coordinateur de contenu marketing, marketing content strategist… Ce poste exige une grande polyvalence, au vu de l’ampleur de ses missions.

Les missions

Comme dans tous les métiers du Web, les missions du content manager évoluent au même rythme que le progrès numérique et technologique. Il est attentif aux nouvelles exigences du Web, que ce soit au niveau de la concurrence ou des moteurs de recherche. Il se concentre également sur le comportement des internautes pour les convertir en clients ou en abonnés.

Le coordinateur de contenu marketing analyse sa cible et adapte les contenus en conséquence. En effet, les approches sont différentes sur les réseaux sociaux, les e-mailings, les blogs et les communications officielles.

Toutefois, il faut distinguer le chargé de contenu numérique du community manager. Le premier anime les réseaux sociaux en publiant les contenus, tandis que le second s’occupe de toute la stratégie éditoriale. En ce sens, il collecte des informations, suit de près l’évolution du marché et conçoit ensuite une politique de publication. Il gère et supervise les différentes étapes de production de contenus. Ces derniers doivent être cohérents, compréhensibles et pertinents.

Les qualités essentielles d’un content manager

Plusieurs qualités sont indispensables pour exercer le métier de marketing content strategist. D’abord, il faut avoir un esprit d’analyse. Ce professionnel examine la courbe des préférences du marché, les comportements de la cible, les besoins du Web, etc.

Attentif et à l’écoute, le chargé de contenu numérique dispose d’une véritable souplesse relationnelle. C’est ainsi qu’il pourra comprendre les lecteurs, mais également toute son équipe. Le leadership et le sens de l’initiative sont d’autres traits de caractère nécessaires dans ce métier. Il lui est demandé de pouvoir justifier ses décisions en s’appuyant sur des arguments solides.

L’ouverture d’esprit et l’inventivité sont autant d’aptitudes recherchées chez un content manager. Il est également très rigoureux, car chaque décision a un impact sur l’image de son client. Une bonne organisation est indispensable pour effectuer correctement les suivis et la hiérarchisation des contenus.

Les compétences techniques nécessaires

Les compétences linguistiques et rédactionnelles figurent en tête de liste des critères requis pour un chargé de contenu numérique. Il maîtrise les langages informatiques et les formats de textes : HTML, Javascript…

Sa connaissance des outils de traitement de textes et des CMS (Content Management System) est relativement poussée. Parmi les plus courants, donc les plus exigés, figurent entre autres Drupal, WordPress et Joomla. La visibilité du site étant sous sa responsabilité, le content manager sait exploiter les outil de référencement.

En tant que responsable de la stratégie marketing, il doit avoir de solides bases en méthodes de vente. Il lui revient aussi d’orienter les contenus selon la cible, nécessitant ainsi une connaissance des techniques d’enquête.

Gestionnaire avéré, le chargé de contenu marketing témoigne de capacités importantes en management. Toutes ses propositions doivent respecter le budget établi tout en produisant des résultats positifs. Le contrôle qualité des contenus relève de ses fonctions, exigeant ainsi des connaissances approfondies dans chaque thématique abordée.

Les formations pour devenir content manager

Un diplôme bac+4 est le niveau minimum pour accéder au métier de marketing content strategist. Cela est aussi envisageable vec un bac+3. Toutefois, le candidat doit justifier de quelques années d’expérience dans le domaine ou un poste similaire.

Les principales voies universitaires préparant à cette fonction sont :
• La communication ;
• Le marketing ;
• Le journalisme ;
• Le management ;
• La publicité ;
• Le numérique.

Une formation dans les métiers du Web est également très recommandée. Les spécialisations sont très appréciées par les recruteurs : e-commerce et marketing particulièrement.

La grande polyvalence recherchée dans ce travail multiplie le canal des formations possibles permettant d’y accéder. Néanmoins, les formations tournées vers la communication et la vente en ligne sont des raccourcis.

Salaire d’un chargé de contenu

Le salaire brut annuel d’un content manager débutant est d’environ 35 000 euros. Cette rémunération évolue au fil des expériences et peut atteindre jusqu’à 55 000 euros quand il est confirmé.

En niveau pro et expert, le responsable de contenu numérique gagne jusqu’à 80 000 euros de salaire brut par an. En freelance, les tarifs sont différents et les salariés bénéficient souvent de plus d’avantages en termes de rémunération.
Les atouts influent largement sur le montant des revenus d’un content manager. En effet, des connaissances linguistiques élevées ou une spécialisation dans le métier permettent de prétendre à un salaire conséquent.

Les métiers du Web sont en constante évolution, car les exigences ne cessent d’accroître. Une régulière mise à jour des compétences est nécessaire pour répondre aux attentes. Cette capacité affecte ainsi la rémunération à mesure que la polyvalence s’intensifie.

Pin It on Pinterest

Share This