Vous souhaitez vous lancer dans le domaine du e-commerce ? Dans ce cas, il ne faut pas négliger l’enregistrement de votre entreprise auprès des autorités compétentes. Cela vous évitera des tracas avec la justice tout en profitant de certains avantages. Toutefois, il est important de bien choisir le statut de votre entreprise.

Pourquoi se déclarer lorsqu’on se lance dans l’e-commerce ou le dropshipping ?

Le fait de déclarer une entreprise de e-commerce apporte un lot d’avantages considérables. D’ailleurs, il ne faut pas attendre des mois après le début des activités pour se déclarer. Notez qu’une omission de déclaration des activités peut vous exposer à certaines sanctions. Cela peut concerner en particulier la TVA et les frais de douane. Il est aussi important de déclarer vos comptes bancaires de votre entreprise de dropshipping pour éviter les problèmes avec vos comptes personnels. Il ne faut pas négliger la déclaration de votre chiffre d’affaires. Cela est valable pour toutes les activités commerciales même pour la vente en ligne. De cette manière, vous n’aurez aucun souci à vous faire sur vos revenus annuels ainsi que votre patrimoine financier. Ces nombreuses déclarations ne doivent pas être prises à la légère tout comme l’enregistrement légal de votre entreprise. Notez que l’enregistrement d’un site e-commerce est régi par la loi 2004-575 du 21 juin 2004.

Choisissez votre statut en fonction de vos objectifs

Le choix de statut ne doit pas se faire au hasard pour créer une entreprise d’e-commerce. Notez que vous avez la possibilité de choisir entre les options suivantes. Cela dépend des objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre entreprise.

Si vous débutez ou qu’il s’agit d’un complément de revenu : optez pour la micro-entreprise

Certaines personnes ne souhaitent pas faire du e-commerce leur principale source de revenus. Pour cela, il suffit de choisir un statut de micro-entreprise. Cette option permet de tester avant tout si l’entreprise peut être exploitable pour la transformer en une activité principale à l’avenir. Tout peut se faire en ligne si vous le souhaitez.
L’évaluation des taxes se fera non au réel. Cela dépend généralement des chiffres d’affaires que vous ferez. Vous n’aurez pas non plus à vous soucier de la TVA. Effectivement, vous ne serez pas obligé de payer celle-ci auprès du Trésor public. Pour un nouvel entrepreneur, le choix de ce statut présente un important gain de temps pour la gestion de l’entreprise.
Avec le statut de micro-entreprise, vous pourriez appliquer une politique des prix plus abordables que celle de vos concurrents. Vous aurez même l’opportunité d’améliorer la marge de votre société. En tout cas, votre unique obligation reste le livre de vente. À cela s’ajoute la déclaration des chiffres d’affaires tous les 3 mois.

Si vous souhaitez vous lancer en limitant les risques : optez pour l’EIRL ou EURIL

Vous souhaitez obtenir un statut pour votre entreprise de dropshipping, mais vous avez des doutes qui persistent ? Dans ce cas, vous pourriez faire un choix entre les statuts EIRL et EURIL. Ces deux options peuvent servir à limiter les risques au cas où vous aurez encore certains doutes.

  • EIRL : vous pourriez parfaitement réduire les risques pouvant être liés à votre patrimoine individuel en optant pour le statut EIRL. D’ailleurs, cette option permet de distinguer deux patrimoines distincts. En effet, vous pouvez mettre en place un patrimoine d’affection relatif à votre activité professionnelle et un second patrimoine qui ne sera pas affecté. Ce statut offre ainsi une bonne flexibilité au sein de l’entreprise. Notez que votre patrimoine personnel ne sera pas touché si jamais votre entreprise subit un endettement.
  • EURL : cette option permet de proposer un business plan assez ambitieux tout en prévoyant certains risques. En effet, vous aurez plus de facilité à protéger votre patrimoine personnel en choisissant ce statut. Le choix de l’EURL est aussi le meilleur moyen d’afficher votre sérieux aux yeux de vos concurrents ainsi que les clients cibles. Ce qui implique que vous gagnerez facilement de crédibilité sur le marché. En cas de besoin, ce statut offre l’opportunité de faire entrer les associés dont vous avez besoin.

Si vous avez un projet ambitieux et souhaitez en faire votre activité principale : SAS, SASU ou SARL

Vous avez le choix entre les trois statuts suivants si vous avez envie de créer une entreprise e-commerce à titre d’activité principale.

  • SAS : le choix de ce statut est le meilleur moyen d’ouvrir un capital assez conséquent tout en gérant efficacement les relations. Vous pourriez alors personnaliser votre entreprise en fonction de vos besoins. Notez que vous serez soumis au régime salarié même en tant que dirigeant. En plus de cela, vous aurez droit à une bonne couverture sociale. Ce statut offre une bonne souplesse après l’enregistrement de votre entreprise.
  • SASU : enregistré en tant qu’unique associé dans votre entreprise, le statut SASU vous garantira une grande souplesse tout en assurant le bon fonctionnement de l’entreprise. Par ailleurs, le choix de ce statut vous oblige à verser des cotisations auprès du RSI. Vous devriez en même temps payer des cotisations sociales. Par ailleurs, vous n’êtes pas obligé d’avoir un capital minimal pour mettre en place votre entreprise. Il est parfaitement possible de séparer votre patrimoine personnel avec le patrimoine de votre entreprise.
  • SARL : le statut de SARL vous placera comme étant un travailleur non-salarié. Vous serez aussi soumis à des cotisations au niveau de la SSI. Plus précisément, la SARL vous offre une bonne couverture sociale. Ce type de statut peut être conseillé si vous souhaitez créer une PME ou une TPE. Cette option peut s’avérer avantageuse si vous comptez monter une entreprise familiale. La SARL affiche une importante simplicité tout en vous offrant un accès à plusieurs fonctionnalités.

Effectuer les démarches de création de votre entreprise

Les démarches administratives pour la création d’une entreprise de dropshipping ne sont pas difficiles à suivre. Pour cela, il suffit de suivre les étapes suivantes pour créer votre entreprise comme il se doit :

  • Le choix et la rédaction de statut : prenez le temps de bien choisir le statut qui vous convient le mieux pour la création de votre e-commerce. Vous pourriez aussi profiter d’un service d’accompagnement pour la rédaction du statut.
  • Le dépôt de capital social : cette étape consiste à remettre les fonds prévus pour votre entreprise dans un organisme dépositaire. Pour cela, vous avez le choix entre une banque ou un autre organisme.
  • La nomination du dirigeant : la nomination des dirigeants peut se faire en fonction du statut que vous choisirez. Notez que votre entreprise peut avoir un ou plusieurs dirigeants. L’avis de constitution doit afficher les informations concernant les premiers dirigeants.
  • Mise en contact avec le CFE : le CFE s’occupe de la centralisation des éléments concernant votre demande d’inscription. Ces documents seront ensuite transférés auprès des organismes responsables comme l’INSEE.
  • La publication de l’annonce légale : n’oubliez pas de publier l’annonce légale de la création de votre entreprise. Cela nécessite l’affichage de certaines obligations pour ne citer que la forme juridique ou l’objet social de votre entreprise.
  • Le numéro d’identification : la dernière étape consiste à immatriculer votre entreprise pour obtenir un numéro SIRET et un numéro SIREN. Vous obtiendrez aussi un code APE après l’enregistrement de votre entreprise.

En résumé

On peut dire que la création d’une entreprise e-commerce peut se faire rapidement contrairement à ce que vous pourriez vous imaginer. En tout cas, il faut prendre le temps de bien choisir le statut que vous souhaitez appliquer pour votre entreprise. Sachez que vous pouvez demander un service d’accompagnement auprès d’un expert juridique au cas où vous avez peur de ne pas vous en sortir. Ce dernier vous aidera à prendre les bonnes décisions tout en vous accompagnant pour toutes les démarches ainsi que dans la rédaction de vos CGV.

Pin It on Pinterest

Share This