Les impayés des clients sont l’une des principales causes de la faillite d’une entreprise. Ils ont un impact négatif sur la gestion de la trésorerie et peuvent vous conduire à la ruine. Alors, si vous êtes un entrepreneur ou un particulier, il est important que vous mettiez en place quelques stratégies pour éviter les impayés. Pour garantir l’avenir de votre entreprise, découvrez dans ce billet quelques astuces pour lutter contre les impayés.

Souscrivez-vous une assurance contre les factures impayées

Afin d’assurer la pérennité de votre société, vous devez absolument éviter les factures non soldées. Pour ce faire, il est important de souscrire à une assurance-crédit entreprise. Cette structure se charge d’indemniser vos factures impayées et vous permet de continuer à travailler en toute quiétude. De cette manière, vous serez en mesure de protéger vos investissements et sauvegarder vos intérêts. Toutefois, vous avez la possibilité de collaborer avec une entreprise d’affacturage ou de recouvrement. Cette solution vous permettra d’établir les factures et de veiller à la collecte des crédits de vos clients.

Contrôlez la solvabilité de vos abonnés

Cette pratique s’avère indispensable pour toute entreprise. Elle consiste à vérifier le profil de chaque client afin de connaître son niveau de paiement. Cette stratégie est plus recommandée lorsque vous travaillez avec d’autres sociétés fournisseurs ou partenaires. Vous pourrez de cette façon savoir si elles sont financièrement capables de solder les factures. Vous pouvez par exemple :

  • faire une enquête sur l’état financier du client ;
  • vérifier la réputation et la crédibilité de l’entreprise partenaires ;
  • essayer de découvrir les signes particuliers de l’entreprise comme la quantité des commandes, les réclamations en augmentation, etc.

Sans doute, avec cette précaution, vous pouvez protéger votre entreprise contre les impayés de vos clients.

Faites des estimations conformes

Pour lutter contre les factures impayées et les retards de solvabilité, vous devez prévoir un devis conforme. Dans ce devis, il faut intégrer nécessairement les sanctions d’un retard de paiement, des conditions de vente et autres points pouvant vous aider à éviter les impayés. Ainsi, grâce à ces éléments, vous pourrez faire valoir les agencements conformes à l’égard des prestations ou des produits délivrés.

De la même manière, les factures finales doivent évoquer les dates d’expiration ainsi que les modes de solvabilités. Ces éléments doivent être écrits et explicites afin de vous aider à opter pour un recouvrement en cas d’impayés. Vous devez donc utiliser un logiciel de facturation pour être sûr que vous avez bien encadré vos contacts.

Demandez un acompte ou autres garanties

Le système d’acompte et d’escompte est également un moyen pour éviter les impayés de vos clients. Lorsque vous exigez une garantie de vos clients, ceux-ci se pressent de solder à bonne date leur dette. En effet, l’escompte consiste à offrir un pourcentage au client si ce dernier finit de payer sa dette avant la date d’échéance. Par contre, l’acompte est le taux que le client doit préalablement verser avant d’obtenir un crédit. Cela permet de conserver les informations et de garantir le paiement.

Par ailleurs, il y a également d’autres méthodes que vous pouvez adopter pour vous assurer que les factures seront payées à bonne date. Il s’agit de :

  • la lettre d’intention : c’est une option d’ajouter des garanties supplémentaires au contrat ;
  • la garantie sans dépossession et le nantissement : une propriété peut être utilisée comme garantie ;
  • le gage à la première demande : le créancier à la possibilité de faire une demande de paiement que le débiteur sera tenu d’honorer.

Avec cette stratégie, vous n’aurez plus de soucis en ce qui concerne la survie de votre établissement.

Rendez plus faciles les paiements

En proposant à vos clients des facilités de paiement, ils pourront facilement s’acquitter de leur dette sans aucune contrainte. Vous pouvez par exemple leur proposer des paiements en plusieurs fois. La somme totale de la dette est divisée en tranches. Cela permettra à vos clients de payer par mensualités. Ainsi, ils ne vont pas se confronter à des difficultés financières.

Toutefois, vous pouvez mettre en place un système de paiement en ligne. Cette technique est très avantageuse et peut permettre également de suivre l’évolution des remboursements. Vous avez aussi la possibilité de résilier le contrat si le client n’honore pas ses engagements. Consultez ce site pour en savoir plus.

Proposez plusieurs moyens de paiement

Pour éviter d’avoir des factures impayées, vous pouvez également mettre à la disposition de votre clientèle, divers moyens de paiements. Par exemple, vous pouvez opter pour :

  • les virements ;
  • les cartes bancaires ;
  • les prélèvements SEPA, etc.

Cependant, n’acceptez jamais les chèques. Cette solution de paiement est idéale pour avoir des factures impayées. De plus, les chèques peuvent se perdre ou être volés. Néanmoins, lorsqu’il s’agit d’un gros montant, vous pouvez accepter un chèque de banque. Celui-ci est moins risqué, car la somme indiquée est prélevée sur le compte de la banque plutôt que sur le compte du client.

Faites des relances à l’amiable

Parfois, à cause de certains imprévus, le client peut manquer de faire son paiement ou être en retard. Pour cette raison, vous pouvez simplement faire une relance client grâce à un logiciel programmé. Vous pouvez également conserver des traces écrites, une communication par courriel, e-mail ou téléphonique. De plus, vous devez faire signer la relance avec votre nom et celui de votre avocat au cas où vous n’obtiendriez pas de réponse. Pour attirer l’attention du débiteur, vous pouvez lui envoyer une lettre de mise en demeure. Il pourra alors vous répondre et honorer son engagement.

Par ailleurs, vous pouvez enclencher une procédure de recouvrement s’il s’agit d’impayés et de manque de réponse à vos relances. Les différentes possibilités de recouvrement judiciaire sont :

  • l’injonction de payer ;
  • le référé provision : le redevable paraître devant un juge ;
  • l’assignation en paiement.

Il n’est pas souvent conseillé d’aller jusqu’à l’assignation, car vous risquez de perdre de l’argent. Avec ces quelques astuces, vous pouvez protéger votre entreprise contre les impayés.

Pin It on Pinterest

Share This